Bienvenue sur TTK ! Le groupe Tokyoïte est fermé jusqu'à nouvel ordre, favorisez les autres groupes heart heart

 

 DO YOU WANNA BUILD A SNOWMAN? |#| MAIKO&GABRIEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 6 Jan - 21:12
Ses oreilles allaient tomber. Il le savait, s’il continuait comme ça, elles allaient tomber, s’envoler dans les airs, tourner, tourbillonner, ne plus jamais être retrouvées, et finalement il pleurerait beaucoup, pour ces oreilles de Mickey qu’il avait si soigneusement choisies. Pas celles sur la droite, avait-il dit fièrement à cette pauvre vendeuse, tout en désignant la paire la plus à gauche, d’un fin et long index. Il s’était trompé de mot, même en vivant au Japon depuis plus d’un an. Ce n’était pas de sa faute. Voyant ses efforts vains, il avait hurlé en anglais et là, enfin, on semblait l’avoir compris. Facile de comprendre à quel point les perdre allait l’attrister. C’est pour ça qu’il se tenait la tête d’une main, l’autre enfoncée dans la poche de la petite veste qu’il avait enfilée pour sortir. « C’est pas possible un vent pareil… Je pensais qu’il faisait meilleur chez vous ! » Le premier hiver qu’il avait passé sur l’archipel ne lui avait donc rien appris.

Désignant une attraction à sensations, il posa les yeux sur l’idole qui l’accompagnait, dans l’attente d’une réaction. « On va là ? » Elle n’avait pas vraiment le choix, mais il préférait l’intonation montante. Plus bruyant, plus audible, plus remarquable. C’était nécessaire, maintenant, s’il voulait devenir idole et être apprécié du monde : il devait marquer les esprits, prouver qu’il avait raison depuis le début, quand il affirmait qu’il allait révolutionner l’industrie. C’était pour cette raison qu’on lui avait proposé de rentrer dans ce groupe, même s’il devait pour cela supporter le surnom débile qu’on lui avait trouvé. Biri. Biri. Gabirieru, peut-être ? Il ignorait d’où cette idée leur était venue, mais il ne souhaitait pas essayer de comprendre ce qui venait d’un esprit profondément tordu, comme celui de la fille d’Eita-san. Ah, cette fille avait au moins le mérite d’avoir vu clair, d’avoir reconnu son talent et d’avoir compris – et il était grand temps – que l’agence avait besoin de nouveauté. Il serait leur messager, s’il le fallait ! « Bon, faut qu’on se bouge avant que je perde mes oreilles... ET JE PARLE DES VRAIES CETTE FOIS. » Et sur ces mots, il pinça le lobe de ses oreilles, qu’il avait assez grandes, en priant pour ne pas avoir raison.

_________________

i'm in love with the shape of you ☽ girl, you know I want your love, your love was handmade for somebody like me, come on now, follow my lead, I may be crazy, don't mind me, say, boy, let's not talk too much, grab on my waist and put that body on me, come on now, follow my lead, come, come on now, follow my lead.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 7 Jan - 14:00
do you wanna build a snowman ?

   
Même pas de main pour se cacher, même pas de bonnet qu'elle avait rabaissé ou de lunettes de soleil qu'elle avait tenté de rentrer dans son visage, non son regard s'était tourné vers l'obsédé des oreilles de Mickey avant de se reporter sur les articles de la boutique.
... quoi ? Non, ce ne serait pas Maiko qui noterait un manque de discrétion de la part de son ami. On aurait pu l'expliquer des heures ou prendre une quantité de lignes pour ça, mais on userait que d'un nom de famille pour ça : Kotani. On pouvait aussi ajouter Ren, le meilleur exemple du manque de discrétion mais ça aurait manqué de sincérité. Un repas avec les Kotani et on comprenait que chaque membre avait le don pour ne pas passer inaperçu... et pas toujours de la bonne manière.

Quelques secondes de plus, elle avait hésité devant les rayons avant de prendre la première évidence. Oui, Yue lui avait offert beaucoup de peluches jusque là mais ça n'empêchait pas qu'elle en fasse de même. Un petit Mickey et une petite Minnie tout doux enlacés qu'elle avait renommé Miyue et Miko dans sa tête... oui, qu'elle ne s'étonne pas si un jour on finirait par les dire réellement en couple.
Laissant son article à la vendeuse qui lui avait proposé de venir le récupérer plus tard, elle s'était retrouvée de nouveau près de son collègue et de ses deux oreilles pour retourner à l'exploration du parc.

« Winter is coming Gab Snow. » oui, il était même déjà là mais passons. Elle ne ferait aucun commentaire sur le fait que le Gabriel du Sud avait déjà expérimenté le froid japonais l'année passée. Non, elle avait simplement hoché la tête avant de sauver les pauvres oreilles de la future idole pour se mettre en marche vers la file d'attente. Ce n'est que là que son regard s'était baissé vers les mains de son aîné pour qu'elle ne fasse un commentaire sur sa capacité à supporter les basses températures « Tes oreilles, j'sais pas... mais faudrait peut-être s'inquiéter pour tes neufs doigts Frodo. » ... quoi ? Oui ok ! Les Kotani avait une télé... et elle était cultivée dans son propre registre « Pourquoi t'as pas pris des cache oreilles plutôt ? » parce que ça ne faisait pas très "muy macho" peut-être.... Oui, mais ça lui irait bien non ? Quoique, s'il en perdait une, elle pourrait le surnommer Gab Weasley.
Sans rire Maiko... arrête la télé !  


   (c) chaotic evil
— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 7 Jan - 18:44
Le froid mordant de Tokyo le dérangeait un peu. Il préférait Orlando, où il faisait généralement meilleur à ses yeux. Il avait presque envie de pleurer quand il pensait qu’il était là, à se les geler alors qu’il aurait pu être près de ses parents pour célébrer la nouvelle année et discuter de la future investiture du nouveau président des États-Unis. Ah, il était encore furieux que son vote n’ait servi à rien. Lui qui était rentré spécialement pour empêcher un cataclysme. C’était malheureux, vraiment malheureux. Au moins autant que ses oreilles qui risquaient de se faire la malle alors que son amie – et il remerciait dieu pour ça – intervenait à coup de référence. « Ouais, bah ça serait bien qu’il Go aussi facilement qu’il Come. Je m’les gèle pas mal là, bientôt on va pouvoir m’appeler Mister Freeze. » Aucune référence à ces longues glaces à l’eau, évidemment.

« Mes neufs doigts ? » Et de commencer à les compter, l’air effaré alors qu’il s’y reprenait. « Mais qu’est-ce que… » Il se redresse et asséna un petit coup du plat de la main à l’arrière du crâne de l’idole, frustré de s’être fait si facilement avoir. « J’en ai dix ! » Dix doigts parfaitement fins, qu’il arborait sans trop se plaindre, en vérité. Pas très pratiques, mais ça lui suffisait généralement, quand il n’avait pas d’autre solutions. Les commentaires de cette réponse ont été désactivés par l’auteur pour éviter tout sous-entendu graveleux de la part du lecteur, merci de votre compréhension. « J’ai pas pris des cache-oreilles pour… conserver ma virilité ? » Il se grattait pensivement le menton en prononçant ces mots. « Oh, sens ! » S’exclama-t-il finalement, en saisissant la main de son amie pour la porter à son menton. « Tu sens pas du duvet un peu ? Juste là ! »

_________________

i'm in love with the shape of you ☽ girl, you know I want your love, your love was handmade for somebody like me, come on now, follow my lead, I may be crazy, don't mind me, say, boy, let's not talk too much, grab on my waist and put that body on me, come on now, follow my lead, come, come on now, follow my lead.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 8 Jan - 3:15
do you wanna build a snowman ?

 
Tiens, Mister Freeze, celui là n'était pas mal non plus. Un peu de compassion jeune Kotani, le Gab est un mâle du Sud, évidemment qu'il avait froid près du grand Mur de Glace ! « Il devrait se terminer le 20 mars, normalement.... mais d'ici là Gabice... non oublie celui-là... j'aime pas, on peut s'imager dans les Caraïbes. Pense à un truc chaud ! » ouais, la psychologie sauvait des vies. Mais quand même, il y avait peu de chance pour que Gabriel ait envie d'aller se baigner de ce temps-là. Une chance qu'elle était une Stark dans l'âme, autrement ils seraient deux à compter leurs doigts maintenant.
Malgré cette vengeance à l'arrière de son crâne, l'idole n'avait pas perdu son sourire amusé. Manifestement toujours fière de sa plaisanterie, elle avait cru bon d'ajouter « Oui... pour l'instant. » ne regarde plus ces mains Maiko ou le pauvre américain va réellement finir par croire qu'il laissera un doigt ou une oreille dans cette journée.

Evidemment sa virilité ! Maiko, pense un peu à préserver la race masculine ! Stop heurter la virilité des mâles ! Un peu de compassion pour ces pauvres hommes « Ah... pourtant t'aurais été mignon avec ! » et "mignon" aussi, on ne le dit pas à un mâle. A moins qu'on cherche à le taquiner un peu plus. Elle s'était apprêtée à épargner son ami et à s'avancer dans la file quand sa main avait été kidnappée pour toucher... une vraie peau de bébé « Ah ! Oui, ça pique même presque ! »
.... allez, au moins elle était une bonne amie « Si j'avais su, je t'aurais payé un rasoir électrique pour Noël ! »  bon, n'en fais pas trop quand même, un compliment suffit « Quoique, la barbe ça tient chaud et puis ça te donnerait un petit côté bucheron muy macho ! » Quoi ? Son frère était mexicain !
Non... rien. Vraiment rien Maiko.
Retirant finalement sa main dans un hochement de tête approbateur, elle avait fait les derniers pas dans la file extérieure de la file pour rentrer au chaud :

« Tes oreilles et tes neufs doigts sont sauvés pour plusieurs minutes Gaby Crockett ! »

Allez, promis, cette fois c'était le dernier

— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 8 Jan - 16:51
« Je serai sûrement mort d’ici là. »

Sûrement, il y avait une possibilité qu’il en réchappe, si on lui donnait l’occasion de se poser avec une tasse de chocolat chaud, brûlant même. Mais il doutait qu’on admire sa personne au point de lui offrir ce genre de traitement, malheureusement. Un peu de réalisme ne le tuait pas, de temps à autre. Ça l’attristait juste. Peut-être qu’Ana aurait accepté de lui donner ça gratuitement ? Ou un peu de chaleur humaine ? Avec sa poitrine, elle devait bien pouvoir générer ça, non ? Un coussin chauffant. Au lieu de se poser des questions existentielles, il aurait mieux fait de chercher un moyen crédible de gagner la chaleur, et donc la survie. Il en avait marre de ne pas pouvoir compter sur une femme pour ça ! Lamentable, comme situation. « Ils vont pas tomber ! » Dit-il finalement, suite à son coup vengeur.

« Mignon, justement. C’est un adjectif qui me va pas. » Sauf quand il faisait des aegyos, mais les japonaises ne connaissaient peut-être pas ça ? Est-ce qu’elles appelaient ça des kawaii ? Il plissa les yeux à cette pensée, essayant de convaincre par la pensée la jeune femme qui se trouvait à ses côtés. Il était viril, manly comme diraient certains, et il possédait toutes les qualités nécessaires à plaire aux femmes ! C’est juste qu’elles savaient que son cœur était pris par une adorable russe. Adorable. Aussi adorable que sa poitrine et ses fesses, qu’il ne pouvait malheureusement ni voir ni toucher. Ce qu’il attendait depuis des années, mais qui l’angoissait en même temps.

« On rase pas du duvet avec un rasoir… Si ? » Il continua à se masser le menton pensivement, persuadé d’y sentir la naissance d’une preuve de virilité irrévocable. « Tu crois que ça m’irait bien, vraiment ? » Il n’avait pas trop envie de ressembler à un bûcheron, mais si ça lui allait bien, il pouvait se le permettre, pas vrai ? Ça pouvait lui aller, il en était persuadé. Et peut-être que ça plairait à Ana, aussi. Maintenant qu’ils étaient au chaud, de toute façon, cela ne leur servait plus à rien de savoir si son duvet lui tiendrait chaud.

« Allons-y, Maidy ! » Maidy ? Il était certain que ça pouvait sonner maman des enfants perdus. Lui, il serait la petite moufette. Sauf qu’il n’était pas muet. « Attends. » Réalisation. Oh non. « Tu crois qu’ils vont me faire le raser ? » Les paumes posées sur ses joues, il l’observa un instant. « Déjà qu’ils veulent me donner un surnom de merde, je veux pas ! » Aucun respect pour sa personne, il était outré. Cependant, il continua à avancer, jusqu’à l’immobilisation de la file, et posa ses fesses contre le mur voisin, les bras serrés autour de lui pour se remettre du froid du dehors.

_________________

i'm in love with the shape of you ☽ girl, you know I want your love, your love was handmade for somebody like me, come on now, follow my lead, I may be crazy, don't mind me, say, boy, let's not talk too much, grab on my waist and put that body on me, come on now, follow my lead, come, come on now, follow my lead.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 10 Jan - 15:44
do you wanna build a snowman ?

 
Maiko, ne hoche pas la tête quand ce pauvre collègue frileux t’annonce sa mort. Dis lui un mot gentil, parle lui des plaid tout doux… ruine un peu plus sa virilité en d’autres termes. Tu peux aussi secouer la tête quand il te dit que ses doigts sont saufs. Et tu peux être cette débile de Kotani qui se pense probablement amusante à lui répondre « Tu sais, au pire, je suis convaincue qu’ils en font des cools en plastiques maintenant ! Peut-être même avec wifi. » oui et aussi four à micro-ondes, téléviseur, gps… clairement, le but de cette journée n’était pas d’avoir un dialogue intelligent.

Bah non. A la base, ils étaient venus ici pour célébrer la promotion du Gabriel du Sud avant qu’il ne soit officiellement trop reconnaissable. Elle ? ça ne l’avait pas dérangé, elle avait un don pour le camouflage et la discrétion… un peu. Ils étaient là pour profiter entre fans de Disney, sans se juger. Gab avait le droit d’aimer Mickey s’il ne la jugeait pas devant cette peluche Stitch trop mignonne. En même temps, l’ex collectionneur de jouets Happy Meal avait probablement un level au-dessus du sien « Non, bien sûr. »  tu dis non mais ton visage dit oui… bah… c’est vrai qu’il était mignon non ? Est-ce qu’elle était supposée dire qu’il était incroyablement viril et respirait la testostérone ?
… elle était prête à beaucoup de choses par amitié mais si elle ne se sentait pas crédible…
Et pour les poils ?

« Je sais pas trop… » mais si elle avait été femme à barbe, elle se serait fait un plaisir de partager ses astuces beauté avec lui « Bien sûr ! Tu serais plus viril qu’oune matador ! »  … non mais bon… voilà… le Mexique… tout ça… et puis elle n’avait pas beaucoup dormi cette nuit.
Elle aurait l’air fine si Gab se laissait vraiment pousser la barbe.
Fallait des poils pour ça non ? Des poils que l’Agence lui demanderait probablement de raser de toute manière. Rêve d’une vie poilue qui se brise, son air s’était fait peinée « ça c’est probable… » une moue plus tard et elle ajoutait « Mais on leur organisera un chouette enterrement ! » avec Gilette, Braun et Philips. Ce serait une cérémonie magnifique. Pensive, ce n’était toutefois plus de la cérémonie qu’elle parlait en se remettant en marche mais de ce surnom imposé « Dans mon cœur tu resteras Chewie… » le Wookie sans poils.
— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 10 Jan - 20:33
Impossible de compter sur Maiko pour trouver le courage du combattant qu’il te manque tant. Oh, non, elle ne semble pas la mieux placée pour t’encourager, que du contraire ! A-t-elle seulement idée de la souffrance que perdre tes doigts représenterait ? Tu n’as déjà pas beaucoup d’amis, alors les compter sur deux doigts, ce n’est pas la meilleure idée qui soit. « Oh oh oh, ils n’en sont pas là ! Puis ils font des choses plus performantes que le plastique, actuellement, Maiko-chan ! »

Dans le fond, il aimait bien Maiko, avec les bêtises qu’elle sortait. Elle lui donnait l’impression d’être intelligent, lorsqu’il parvenait à la rectifier sur une idiotie. Si seulement ça avait été vrai. Loin de lui l’idée de l’utiliser comme faire-valoir. Sans le savoir, il était généralement celui des autres, à force de tourner en rond comme un chiot qui court après sa queue, en affirmant à qui voulait l’entendre qu’il allait bientôt devenir une idole mondialement reconnue, alors que chacune de ses tentatives d’être aimé se terminait de la même manière. Un zéro pointé au compteur des likes. Trop bruyant, trop sûr de lui, trop grande gueule qui ne réfléchit pas. Il n’en savait plus rien, au bout du compte.

Ce qu’il savait, en revanche, c’est qu’il appréciait cette fille qui flattait son égo. Un égo qui n’en avait pourtant pas besoin. À l’encourager dans ses dérives et ses délires, elle permettait à ses chevilles d’enfler comme des ballons, tant et si bien que l’on aurait pu encore s’étonner de ne pas le voir flotter à quelques mètres du sol, la tête en bas et les bras s’agitant en tous sens. C’était sûrement cette barbe imaginaire qui l’empêchait de soudainement s’envoler. Pour le bien être mental de ce petit animal sans défense et sans poils, on le lui laisserait croire. « Oune Matador. » Cela le fit rire, dans cette fameuse barbe qu’il ne possédait pas. « Mais je veux pas ! Imagine, si j’ai une barbe, les fans que j’aurai ! » On n’avait pas trop envie d’imaginer, mais si ça lui faisait plaisir, les noonas aimeraient sûrement. Peut-être. Pas sûr. « Chewie…ng Gum ? »

Fier comme jamais, il leva les yeux au ciel, s’esquivant au regard de la plus petite. Car elle l’était, plus petite, et de quelques centimètres. Qu’on ne lui reproche pas d’être trop nain, en plus de ne pas être viril. Emboîtant le pas de son amie, il la défia d’un regard plissé, sur le point de lui révéler ses plus sombres desseins. « Je vais me venger, tu verras. Juste après, on va au train fantôme. Tu appelleras ta maman. » Et qu’on ne le répète pas à Ana, surtout, s’il se mettait soudainement à pleurer dans le wagonnet.

_________________

i'm in love with the shape of you ☽ girl, you know I want your love, your love was handmade for somebody like me, come on now, follow my lead, I may be crazy, don't mind me, say, boy, let's not talk too much, grab on my waist and put that body on me, come on now, follow my lead, come, come on now, follow my lead.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 14 Jan - 11:06
do you wanna build a snowman ?

 
Pinçant les lèvres, l’idole avait semblé réellement réfléchir à une question qui n’était à la base qu’une connerie. Elles étaient en quoi aujourd’hui au juste les prothèses ?
Est-ce que c’était vraiment important ?
Probablement que non… « Tu crois qu’ils en font des cools comme la main de Luke ? » bon… à priori, on s’en foutait pas tant que ça… du moins pas dans la lointaine galaxie kotanienne où la membre du clan avait semblé réfléchir quelques secondes de plus au sujet de conversation qui n’était qu’une taquinerie à la base.

Remarque que, on aurait préféré faire une dissertation sur la main de Luc plutôt que de rentrer dans un topic plus poilu où il était question de flatter la pilosité non existante d’un ami qui n’en n’avait pas vraiment besoin. De poils comme de flatteries.
Et c’est après avoir prouvé, l’un comme l’autre, que la Kô-mania était en marche, que la japonaise avait semblé réfléchir à nouveau. Comme quoi, on pouvait aller à Disney avec Gabriel et Maiko et se taper de longues conversations enrichissantes… enfin… presque « Allez t’en fais pas… » elle le rassurait vraiment pour des poils inexistants là ? « Dis-toi que des poils ça repousse ! » Oui, enfin, sauf quand on en a pas et … « Maltraite pas Chewie alors qu’il vient de perdre Han ! » … qu’on se fout de la gueule du Saint Poilu « Tu sais, il serait capable de te rendre imberbe s’il apprend que tu t’es foutu de lui ! » oui… bon… enfin en même temps…

Ils n'étaient plus très loin de prendre place dans l'attraction quand son ami avait fait mention de la personne qu'elle n'appellerait jamais en cas de besoin. Pour du soutien, selon le cas, son choix se porterait sur l'un de ses frères et dans la situation présente... hum, non ! Elle était une guerrière ! Une fière Kotani ! Rien elle ne devait craindre ! Force et honneur ! « T'en fais pas Gab, si t'as trop peur, j'appellerai la tienne ! » Maiko, la fierté masculine, tu te souviens ? Visiblement non puis qu'en prenant place dans le wagon, elle avait jugé bon d'ajouter « ça va aller pour celui-là ou je dois m'inquiéter pour mes oreilles ? » Gabriel ne va pas crier comme une fille, il a des poils !
...
— I'M MADE IN USA —
— I'M MADE IN USA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 15 Jan - 17:46
Que savait-il de la médecine, notre petit Gabriel? Plus précisément, que savait-il de la vie, si ce n'était qu'une imbécile de première catégorie allait bientôt régner sur son pays? Qu'on se le tienne pour dit : il n'en menait pas large dans le domaine de la culture générale. Mais Maiko en avait-elle seulement idée? « Ça m'étonnerait, mais on peut espérer ! » Avec une majuscule, d'ailleurs, ça aurait été mieux. Quoique, nous n'en étions pas si loin en vérité.

« Ses petites menaces ne me font pas peur! » Il s'en plaindrait plus tard, lorsqu'il constaterait amèrement qu'il était de nouveau imberbe, après avoir si sincèrement cru qu'il possédait sur lui les prémices de la virilité. Une barbe naissante, n'était-ce pas le plus beau cadeau qu'il aurait pu recevoir de la vie, en plus de cette promesse de faire bientôt partie d'un groupe? Un léger ricanement lui échappa alors qu'il songeait à ce duvet, glissant distraitement les doigts au-dessous de son menton, le regard ailleurs.

« Je n'ai peur de rien, moi, madame ! » À part des coréens un peu trop balèzes qui s'en prenaient à sa vie pour avoir un peu de kimchi, comme Ji Hoon. À part des femmes un peu trop bonnes, comme Ana. À part des démons, comme Erena. En fait, il avait peur de pas mal de choses. Mieux valait le nier, considérer cette phrase comme inexistante. Secret défense. « J'ai pas peur, crevette dorée d'Himalaya. » Évidemment, il savait où était l'Himalaya. Juste entre la France et ce pays bizarre où ils mangeaient du chocolat et se Beerdrataient. « Tu crois que j’peux prendre une vidéo ? » Lui rappelait-on que sortir son portable dans une attraction n’était pas une sage décision ? C’était déjà trop tard ; il était prêt à filmer.

_________________

i'm in love with the shape of you ☽ girl, you know I want your love, your love was handmade for somebody like me, come on now, follow my lead, I may be crazy, don't mind me, say, boy, let's not talk too much, grab on my waist and put that body on me, come on now, follow my lead, come, come on now, follow my lead.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mer 18 Jan - 21:52
do you wanna build a snowman ?

 
Air choqué pour précéder un air désapprobateur, la Kotani avait secoué la tête. Ne pas craindre Chewie. Grossière erreur ! On ne plaisantait pas avec un wookie représentant d'un peuple susceptible.
Oui, une chance que ces poilus là n'existaient pas et que le seul poilu avec lequel elle parlait pour le moment avait un visage aussi doux que de la peau de bébé !
Mais puisque le Choi n'avait peur de rien, pourquoi aurait-il peur d'une créature imaginaire ? Ne prenant même pas la peine de cacher son air sceptique en montant dans l'attraction, elle avait glissé son sac à ses pieds sans se vexer de ce surnom un peu ridicule :

« Ok Gabakka, j'te crois, t'as pas peur ! Mais si je deviens sourde, sache que... je ne connais aucun très bon avocat ! » rien à craindre donc puisqu'elle avait pour principe de ne pas sortir sa batte de baseball pour la tribu d'indigènes qu'elle nommait affectueusement amis « T'as envie de changer de téléphone ? »

Laisse faire l'américain qui n'a peur de rien Maiko. Il était de toute manière trop tard puisque peu de temps après la barre abaissée, l'attraction s'était mise en route.
Savoir si la future idole garderait son téléphone ou non dépendrait de ces nombreux virages pris trop vite et de la force qu'il avait dans la main.
Du côté Kotani, pas de casse à déplorer. Quelques "wouhou" dans différents dialectes parce que faire une attraction sans bruits... ce n'était pas faire une attraction ! Un nouveau genre de brushing et un "oh regarde" qui indiquait... on ne le saurait jamais vu la vitesse.
Mais une fois l'attraction à son arrivée, Maiko était toujours en vie, elle tenait toujours debout et elle s'était même tournée vers son camarade pour en redemander dans un :

« Alors, maison hantée le wookie ? »

Est-ce qu'elle était certaine ?
Etant donné qu'elle en avait fait une vraie avec Kamenashi... oui, elle devrait survivre.


(c) chaotic evil
 
DO YOU WANNA BUILD A SNOWMAN? |#| MAIKO&GABRIEL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Do you want to build a snowman ? Come on let's go and play !
» [ Bar et Club ] Deve Build Design : Tianxi Oriental Club
» Maiko
» Hydrangea serrata 'Maiko' (=Belladone)
» SNOWMAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Wonderful Tokyo :: Shinjuku-