Bienvenue sur TTK ! Le groupe Tokyoïte est fermé jusqu'à nouvel ordre, favorisez les autres groupes heart heart

 

 Synesthesia of love - ft. Sakuta Hiromu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 11 Mar - 23:59

Synesthesia of love
Ft. Tanaka Yuya - Sakuta Hiromu
   S'il avait été un tant soit peu raisonnable, il n'aurait jamais fait ça. Yuya est têtu, très têtu. Un de ses nombreux défauts. Pour lui rien ne peu lui résister. Il est entièrement maître de son mode, rien, à part lui même ne peut l’influencer. Une liberté factice face à celle d’autrui. C'est ainsi qu'il a toujours vécu: en total possession de sa vie. Il se fiche de l’avis des autres, son confort personnel passe avant tout. Yuya cherche toujours à satisfaire ses envies, que ce soit grâce à l'argent, l’influence ou même son jeu d'acteur emprunté à Lucifer en personne.
   Nous avons tous une partie de notre conscience qui nous permet de faire la distinction entre le bien et le mal, et même si ça peut étonner: Yuya aussi. Mais n'allez pas croire qu'en sachant cela, il devienne plus docile! Il prend un malin plaisir à faire du mal au gens. Yuya n'aime pas l'être humain. Pour lui l'homme est une créature fondamentalement mauvaise, qui a réussis à survivre à travers le temps grâce à son étonnante obéissance à des lois, permettant de limiter chacun dans leur liberté. Un homme libre est un homme dangereux. Avec cela en tête, Yuya cherche à être le plus libre possible. Transgresser les règles, s'affranchir des convention sociales qui lui impose des limites, comme tout être humain. Il ne veut pas être humain.
   Yuya se perd dans son identité. Qui est-il? Qu'est-il? Peut importe... Il ne veut pas réfléchir à ça, ça fait trop mal. Alors pour évacuer son mal être, il s'en prend à autrui. Il se soulage en se plaçant au dessus des autres. Leur faire du mal lui permet d'avoir une emprise sur eux. Il détruit les barrières des gens qu'il rencontre et gagne leur confiance pour ensuite les briser de l’intérieur. Horrible me direz vous? Exactement. Mais chacun a sa propre réalité, et voici celle de Tanaka Yuya.


   Mais alors pourquoi faire appel à un love coach maintenant? Souhaite t-il changer? Très peu probable. D'autant plus que l'amour est bien l'une de ses dernières préoccupations. Il n'a jamais aimé, il n'a jamais pu aimer, il n'a jamais su aimer. Il y a bien longtemps, je vous parle d'une époque révolue, Yuya s'était permis de sortir avec quelques filles plutôt jolies, mais toujours sans grand sentiments autre que de l’attirance physique. "L'amour? Connais pas" Tout simplement.
   Malheureusement pour lui, là tout de suite, ce petit trait de son caractère allait se trouver être problématique. Il allait avoir besoin de connaissances sur l'amour s'il voulait pouvoir satisfaire un de ses nombreux caprices. Et pour cela, quoi de mieux qu'un love coach? Ironiquement, Yuya voulait faire ça bien. C'est pour quoi il s'était permis de faire quelques recherches et enquêtes sur toutes les personnes exerçant ce métier à des kilomètres à la ronde. Et c'est ainsi qu'il tomba sur un nom qui piqua sa curiosité: Sakuta Hiromu.
   Très charmant, ça il ne pouvait pas dire le contraire. Mais pas vraiment son style. Et oui, c'était le seul critère que Yuya avait mis en avant lors de ses recherches. Et ce Sakuta était le seul potable du coin. De plus, en pansant, il avait l'air compétant.
   C'était décidé! Téléphone en main, Yuya composa le numéro inscrit sur l'écran de son ordinateur et appela.

......

Répondeur!
   En même temps pas étonnant, il ne devait pas y avoir grand monde qui travaillait le dimanche à 4h du matin.
   Tant pis. Ça ne l'enchantait pas vraiment mais il allait devoir laisser un message vocal. Yuya s'éclairci la voix et au bipe sonore commença son monologue.

"Bonjours monsieur Sakuta. Je vous appelle afin de prendre rendez-vous pour du love coaching au nom de Tedan Yushina. Vos horaires seront les miennes. Je vous remercie d'avance, au revoir."

   Il eu un sourire en raccrochant. Il avait utilisé une voix fluette et hésitante comme il savait si bien les faire. "Tedan Yushina", un jeu de mot avec les kanji de son nom, rien de plus simple! Bien que cela donne un résultat assez étrange.


   Il ne manquait plus qu'une réponse positive et il pourra enfin mettre son plan à exécution.  
© Belzébuth


— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 27 Mar - 1:51

Synesthesia of love
Ft. Tanaka Yuya - Sakuta Hiromu
   Petit à petit, les choses se mettaient en place. L'émission allait bientôt démarrer, la vie du coach Sakuta allait réellement changer. On lui avait accordé le droit de continuer ses affaires privées, mais Hiromu ne se faisait aucune illusion. Il ne pourrait plus s'occuper d'autant de clients en mal d'amour qu'actuellement. Ça l'attristait réellement, parce que son métier, il l'aimait vraiment. On pouvait le prendre pour le pire des idiots, mais on ne pouvait pas douter de son implication en tant que love coach. Il avait obtenu de très bons résultats, en peu d'années, finalement. Le bouche à oreille aidant, il s'était ainsi fait un petit réseau. On le conseillait vivement, aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Il comprenait la psychologie de l'amour, son langage et ses rouages. Il n'y avait pas de hasard, apprendre à draguer, à se faire autant désirer qu'aimer, ça s'apprenait. Il n'y avait pas de talent inné, sinon le petit gros qu'il avait été n'aurait jamais eu sa chance.

Ce matin-là, Hiromu avait écouté sa messagerie, perplexe. Généralement, on préférait le contacter par mail. En effet, ses clients entraient le plus souvent dans la catégories des timides coincés, qui avaient peur d'un vrai contact avec un inconnu. Mais ce Tedan Yushina semblait être normal – si on considérait que ce genre de personne existent bel et bien, mais Hiromu n'avait pas le temps de philosopher sur la normalité prétendue de l'être humain. Rappelant l'intéressé, il tomba à son tour sur la boîte vocale. « Bonjour ! C'est le coach Sakuta ! Je vous remercie de votre appel, et je vous propose la date du 27 mars, à 14h, au Starbucks du quartier de Chûô ! » Pour ses derniers jours, son mois de mars était véritablement chargé. « Si ça ne vous convient pas, merci de me rappeler au plus vite ! »

Ça lui avait convenu. Voilà pourquoi Hiromu se retrouvait devant le-dit Starbucks, dix minutes avant l'heure convenue. Appuyé contre sa moto, il jeta un coup d'oeil à la montre qu'il portait au poignet gauche. Il aimait arriver en avance, pour attendre ses clients. Ça lui permettait d'observer ces derniers s'avancer vers lui, être obligés de faire le premier pas. De manière générale, le love coach cernait à la perfection la personnalité de la personne qui se retrouvait alors face à lui. La première impression était toujours la bonne, disait-on. Et il avait pu souvent le constater. Heureusement, cela se travaillait très bien. Cinq minutes passèrent, et Hiromu décida de se décoller de son engin rutilant – son bébé. Verrouillant le compartiment qui cachait son casque, il ouvrit son blouson de cuir. Le printemps s'installait tranquillement dans les rues de Tokyo, apportant un peu de chaleur dans le cœur de ses habitants.

Ah ! Là-bas ? N'était-ce pas Tedan Yushina ? Hiromu tiqua encore. Ce nom était vraiment particulier. Original. Après avoir envoyé un dernier message à Minah, le love coach rangea son téléphone dans une de ses poches arrières. Il avait demandé à son nouveau client une photo de lui, afin de le reconnaître. Il avait l'air plutôt beau garçon, Hiromu ne voyait pas le problème. Mais il devait être sérieux, pour qu'il ait besoin de lui ! « Hey ! Tedan ? Je suis le coach Sakuta ! Mais tu peux m'appeler Hiromu. » Parce qu'il n'aimait pas trop les formalités. Cependant, il n'obligeait jamais ses clients à lui demander de faire pareil. Le love coach connaissait très bien la retenue nipponne. La plupart du temps, ça se faisait tout seul. On lui accordait le prénom. Toujours mettre d'abord la personne en confiance, c'était la base. Et pour Hiromu, ça passait par la familiarité, et une relation qui ressemblait plus à celle de deux amis. Si ça lui avait joué des tours, c'était une méthode qui payait. Alors il continuait !
© Belzébuth


— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 22 Avr - 2:47

Synesthesia of love
Ft. Tanaka Yuya - Sakuta Hiromu
   Yuya sortait tout juste d'une réunion, presque importante, en rapport avec les affaires de son père. Il se dirigea vers le coins fumeur de l'immeuble. Il ne fumait pas, mais il aimait l'odeur toxique qui s'échappait de ces battons de nicotines cancérigènes, et entendre les grosses voix mornes des quinquagénaires tousser à en cracher leurs poumons. Cela lui rappelait qu'il lui restait plus de temps à vivre qu'à eux. Arrivé, le jeune homme sortit son téléphone et le ralluma pour ensuite constater qu'on avait essayé de l'appeler. Yuya écouta le message vocal que "numéro inconnu" lui avait laissé. Sakuta Hiromu! Merveilleux! Il ne lui restait plus qu'à se libérer l'après-midi du 27 mars pour pouvoir enfin débuter son plan. Un message envoyé à une fille quelconque pour annuler un rendez-vous sans intérêt et le voilà délivrer de ce fardeau.

  Yuya avait demandé à son chauffeur de le déposer plus loin dans la rue pour ne pas attirer l'attention. Quand on ment sur son identité, mieux vaut se montrer discret. Il remontait la rue en direction du Starbucks. Le rebelle qu'il était détestait ce genre d'endroit, remplient de familles et de jeunes innocents. Il préférait de loin les petits bars perdus au fond d'une ruelle, qui contrastaient avec les grands restaurants étoilés dans lesquels il avait l'habitude d'aller. Pour l'occasion, "Tedan Yushina" avait revêtue un smoking bon marché, un peu débraillé, une petite sacoche égratignée à la main, assortie à ses chaussures. Sérieux, travailleur, tels étaient les attraits de son personnage. Alors qu'il s'avançait d'un pas assuré, il se fit hélé. Il mit quelques instants à reconnaître son nouveau prénom prononcé par celui qui se présenta comme étant "Hiromu", le plus beau des love coach qu'il avait pu rencontrer jusque là! (étant donné qu'il était le seul...) "Oh! Bonjour Hiromu, enchanté de vous rencontrez!" Le vouvoiement s'était imposé de lui même, il devait tout de même avoir quelques années de plus.

  Les deux hommes s'étaient installés à une table de la terrasse du Starbuck en cette journée plutôt chaude. Pour détendre l'atmosphère, ils avaient commandé des boissons. Yuya avait fait attention à son choix car il savait que le moindre de ses gestes allaient être annualisés par son vis-à-vis. Un café. Que peut-on déduire de bien gênant avec un café?
Yuya décida d’entamer la discussion en expliquant les sois-disant raisons qui l'ont poussé à faire appel à Hiromu. "En fait si j'ai besoin de votre aide c'est parce que je vais bientôt entrer dans un âge idéal pour le mariage, mais à cause e mon travail je n'ai pas vraiment le temps ni l'envie de faire de nouvelles rencontres..." La bonne excuse du travail! "J'ai pensez que vous pourriez m'aider à mieux sociabiliser avec  les femmes, j'ai tendance à les ennuyer... Une petite touche de manque de confiance en sois, mais pas trop, et le tour et joué! Yuya avait envie de jouer, et il n'allait pas s'en priver.



 
© Belzébuth


— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 19 Juin - 14:20

Synesthesia of love
Ft. Tanaka Yuya - Sakuta Hiromu
   Devant le Starbucks, Hiromu essayait de s'imaginer quel genre de personne il allait rencontrer. Au téléphone, le ton de son nouveau client était posé, calme, poli. A sa voix, le coach devinait qu'il devait être jeune, pas plus âgé que lui, en tout cas. Peut-être un étudiant timide ou un jeune travailleur ? Ça alarmait légèrement Hiromu, que de plus en plus de jeunes lui demandent son aide. Devenaient-ils tous paresseux ou quoi ? La faute aux mangas et aux dramas qui leur vendaient des histoires d'amour faciles. Non, la vie était beaucoup plus compliquée que ça. Tout ne finissait pas toujours comme on le souhaitait. C'était aussi pour ça que le coach préférait être direct dès le départ : ce n'était pas parce qu'ils le consultaient que tous ses clients trouvaient le grand amour. Il n'était pas un magicien ! Quelqu'un de trop désespéré le restait pour toujours.

Quand un jeune homme approcha, Hiromu le détailla. Un costume bon marché l'habillait. Un jeune salaryman, alors ? Son allure donnait l'impression d'un garçon modeste, poli, presque timide.  Le coach fit son possible pour paraître sympathique aux yeux de Tedan. L'invitant à s'asseoir, il avait filé chercher leur commande. Un simple café pour son client, un caramel macchiato pour lui. Revenant s'asseoir à la table choisie par Tedan, à l'extérieur, Hiromu posa le plateau sur la table. Son regard se perdit un court instant sur la foule qui marchait un peu plus loin, avant de revenir se poser sur le garçon. Laissant planer un silence, le coach voulait voir si son client parlerait le premier. Ce qui fut le cas. Un sourire aux lèvres, il y porta sa boisson, écoutant attentivement ce que Tedan avait à lui dire. Le mariage ? Déjà ? Son caramel macchiato fit une fausse route dans sa gorge, et Hiromu toussa sous l'effet de la surprise. Hochant la tête, il signifia que tout allait bien, reposant son gobelet.

S'essuyant la bouche à l'aide d'une serviette en papier, Hiromu tenta de mettre de l'ordre dans ses pensées, analysant ce que Tedan venait de lui avouer. « Quel âge tu as, déjà ? » Les sourcils légèrement froncés, le coach se laissa retomber contre le dossier de sa chaise. « T'as l'air jeune ! C'est quoi ton métier ? » S'il venait d'entrer sur le marché du travail, ne devait-il pas un peu se faire une réputation dans son entreprise ? C'était peut-être simplement un fainéant. Il disait ennuyer les filles, mais à quel niveau ? Sa conversation était-elle dénuée d'intérêt ou était-il seulement un peu lourd ? « T'as déjà eu une copine ? » Hiromu s'avança, posant ses avant-bras sur la table, l'air plus sérieux. « Raconte-moi un peu. Pourquoi tu ennuies les filles ? T'es trop timide ? » Plus il en saurait, mieux il pourrait l'aider.  
© Belzébuth


 
Synesthesia of love - ft. Sakuta Hiromu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [Fauteuil] Love by Sandro SANTANTONIO
» [Vase] Love is Blind by Jessica LERTVILAI
» [Chaise] Origami Chair by the group Form Us With Love
» LOVE, beagle femelle, 2 ans (Belgique)
» Bonjour tout le monde! (Présentation juju-love-ivresse-43)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Wonderful Tokyo :: Chûô :: Starbucks-