Bienvenue sur TTK ! Le groupe Tokyoïte est fermé jusqu'à nouvel ordre, favorisez les autres groupes heart heart

 

 Heart Locker ღ (Erena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 18 Mar - 22:32





Heart Locker
Erena & Haruno


Est-ce que c'est... bête ? J'ai passé l'âge de croire au prince charmant, à l'homme idéal... Et de toute façon, c'est pas ça que je veux. Je voudrais juste un garçon simple, qui me fasse rire, et qui m'aime en retour. J'ai été bête de croire que sans réciprocité, j'aurais pu être heureuse... C'était évident que ça allait mal finir, non ? Au final, peu importe s'il n'est pas très drôle, ou pas très beau, j'aimerais juste qu'il m'aime. Il peut très bien être maladroit, faire des blagues nulles... tant qu'il ne les réserve qu'à moi. Je serai même prête à rire pour lui faire plaisir ! Car je l'aimerai, et que lui aussi. Il devra faire l'effort de rire à mes blagues même si elles sont nulles aussi (>.<). Puis... s'il n'est pas trop beau, moins de fille le regarderont, c'est plutôt une bonne chose, non ? Oui, il faut définitivement qu'il ne le soit pas trop... S'il pouvait juste être grand, les yeux sombres et le regard profond comme les garçons de manga ! Non, non, non. Il faut pas que je recommence à avoir trop d'exigence, s'il découvre un jour que j'ai dis ça, il va croire que je suis une fille trop superficielle ㅜㅜ. Et c'est pas le cas, je veux pas qu'il me voit ainsi. Je voudrais juste... qu'il m'aime. Heureuse de sa conclusion, Haruno se mit à sourire. Elle changea de position et s'allongea sur le ventre, sur le canapé, son journal intime ouvert en face d'elle. Elle s'apprêtait à poursuivre sa pensée lorsque son téléphone portable se mit à sonner. Un morceau de k-pop, qu'elle se permit d'écouter un peu avant de décrocher, car elle savait que son amie ne lui en tiendrait pas rigueur (elle fangirlisait autant qu'elle sur les idoles, si ce n'est plus). « Hi, hi Haruno à l'appareil ! » décrocha-t-elle avec son enthousiasme habituel. Puis, comme d'habitude, cette petite discussion téléphonique qui ne devait durer que 5 minutes s'éternisa ; les deux jeunes filles ayant un tas de chose à raconter. Haruno finit par quitter le canapé, pour commencer à faire les cent pas dans les couloirs du bâtiment, délaissant ses affaires derrière elle [...].

Lorsqu'elle retourna dans la salle de détente qu'elle semblait sur le point de squatter le restant de la matinée, Haruno fut surprise de découvrir qu'elle n'y était plus seule, et qui plus est, que sa soeur avait décidé de lui "tenir compagnie". « Qu'est-ce que... qu'est-ce que tu fais là ? » bafouilla-t-elle légèrement sur la surprise, avant de reprendre contenance. Après tout, elle aussi avait le droit de traîner dans les salles de détente mise à leur disposition. Disons qu'elle aurait pu juste choisir un autre moment que celui ci. Mais peu importe, la jeune fille se reprit rapidement et se rappela aussitôt pourquoi elle était revenu ici. Son journal intime. Elle se pressa de le récupérer, le trouvant étrangement bien trop près de sa soeur. Le plaquant littéralement contre sa poitrine, elle espérait que cette dernière n'ait pas eu le cran d'y jeter un coup d'oeil...  
 


electric bird.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 25 Mar - 21:13





Heart Locker
Erena & Haruno


Les enregistrements l’épuisaient, elle n’avait plus le temps de penser. Elle n’avait pas réussi à tuer Jie la dernière fois et elle le regrettait terriblement. Comment avait-elle pu tout gâcher ? Alors que le verre touchait quasiment ses lèvres. Une seule gorgée, et c’en était fini pour lui. elle l’aurait gardé près d’elle pour toujours, il n’aurait jamais pu fuir, jamais pu retourner en Chine. Elle l’aurait gardé ici. Il n’aurait plus pu lui échapper, ils auraient été ensemble pour toujours. Ça aurait été tout simplement merveilleux. Cependant, elle n’avait pas réussi à aller jusqu’au bout. Idiote. Il fallait qu’elle se reprenne, il fallait qu’elle parvienne à ses fins. Il n’avait pas le droit de la quitter, il n’avait pas le droit d’aller dans un autre pays, c’était interdit. Comment pensait-il pouvoir lui échapper ?

Entrant dans la salle de pause, elle soupira en entendant la voix de sa sœur plus loin. Son attention fut attirée par un cahier ouvert sur la table et elle s’approcha, s’installant en face. Elle reconnaissait l’écriture de sa cadette. Poussant un soupir, elle commença à lire sans y prêter réellement attention. C’était encore une enfant, ligne après ligne, elle ne pouvait empêcher cette constatation. Erena n’avait jamais été tourmenté par les hommes, elle s’en fichait, de plaire ou non, elle se fichait bien d’eux également. A ses yeux, le seul qui avait compté, le seul à l’avoir réellement attiré, restait Jie. C’était son exception, le seul à avoir pu faire naître quelque chose en elle. Elle ne comprenait pas ces troubles.

Une fois la lecture terminée, elle pinça les lèvres. Pauvre enfant tourmentée. Elle devrait en parler à Haruto, lui aussi était perturbé par les hommes. Elle sourit un peu à cette pensée, lançant un regard à son téléphone. Encore faudrait-il que leur frère retrouve la mémoire. La voix de la plus jeune lui fit lever les yeux et Erena verrouilla son téléphone. « C’est notre salle commune, tu sais ? » Elle avait le droit d’y entrer librement. Son sourire s’accentua un peu en la voyant récupérer rapidement ce qui devait être en réalité son journal intime. Elle était idole, elle devrait être plus prudente. N’importe qui chez Eita pouvait entrer dans cette salle et lire ses pensées les plus intimes.

« Haruno ? » Elle attendit d’avoir l’attention de sa cadette. « Tu devrais faire attention, ne pas laisse traîner ça. Tout le monde aurait pu le lire. » Dont elle, mais ce n’était pas le plus dramatique. Ce n’était pas comme si elle allait dévoiler au monde entier les pensées de jeune fille en fleure de la plus jeune Kamiya. « Je peux te demander quelque chose ? » La question était absurde, vu que la réponse était évidente. Après tout, à son âge, c’était bizarre, mais ce n’était pas étonnant. « Tu as déjà eu un petit-ami ? » Elle pouvait très bien l’avoir caché si c’était le cas. Elle était bien sortie plus d’un an avec Jie au lycée avant que ses parents ne l’apprennent.

 


electric bird.

_________________


Give me a whisper, And give me a sigh. Give me a kiss before you tell me Goodbye. Don't you take it so hard now, and please don't take it so bad. I'll still be thinkin' of you and the times we had. — .

Guns And Roses - Don't cry
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 25 Mar - 23:47





Heart Locker
Erena & Haruno


Lorsque Erena lui fit remarquer, qu'effectivement, cette salle était mise à disposition non pas seulement pour elle mais qu'il s'agissait bien d'une salle commune aux idoles, Haruno ne trouva rien à redire, si ce n'est qu'un simple « je sais » marmonner beaucoup trop doucement pour qu'il ne parvienne aux oreilles de sa sœur. Elle s'était ensuite précipité sur son journal intime en jugeant que c'était bien plus important que d'admettre qu'Erena avait eu raison. Malheureusement pour elle, elle avait une fois de plus raison. Quelle idée Haruno avait eu en quittant la salle en laissant exposer ses pensées les plus intimes ? Cela dit, elle croyait suffisamment fort en la gentillesse de l'espèce humaine pour espérer que personne n'aurait fouiner dans ses affaires en son absence. Tout du moins, si elle en était convaincu pour les gens en général, elle avait un mauvais pressentiment en ce qui concernait sa grande sœur. D'un autre côté, cette dernière ne sembla pas aborder le sujet et cela l'arrangea. Avant qu'elle ne se décide à le faire, la petite Kamiya s'apprêtait à quitter les lieux : retourner s'entraîner ou bien se reposer ailleurs, il y avait tout un t'as de possibilité.

Pourtant, Haruno avait directement levé les yeux sur elle, surprise par ce préalable : depuis quand Erena lui demandait la permission pour lui demander quelque chose ? Beaucoup trop étrange, la jeune sœur ne savait pas à quoi s'attendre, elle se contenta d'être à l'écoute, plus curieuse que jamais. « Quoi ? » demanda-t-elle comme si elle n'avait pas compris la question. En quelque sorte, c'était le cas. De la part d'Erena, elle ne devait certainement pas être anodine. C'est pour cette raison qu'elle répondit directement, sur la défensive : « Ça te regarde pas d'abord ». Ce n'était pas de la méchanceté, mais plutôt de la méfiance. « Depuis quand ça t'intéresse, de toute façon... » dit-elle, sans se rendre compte que son ton s'abaissait au fur et à mesure malgré l'entrain qu'elle aurait voulu mettre dans cette phrase pour se montrer un peu "dure". C'était raté. « Qu'est-ce qui t'a donner le droit de le lire ? » se reprit-elle, serrant son carnet entre ses doigts, en fronçant les sourcils de mécontentement. Comment avait-elle pu croire une seule seconde qu'Erena s'intéressait un tant soit peu à elle ? Cette dernière s'était permise de lire son journal intime en son absence, et voilà qu'elle cherchait déjà à se moquer, en la rabaissant quant à son absence d'histoire amoureuse... Le pire, c'est que ça marchait.  
 


electric bird.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 1 Mai - 20:53





Heart Locker
Erena & Haruno


Haruno était si pure, c’en était presque affolant. C’était sans doute un problème d’éducation. Le fils terminait homosexuel et la petite dernière vieille fille. Un classique. Fort heureusement pour Erena, elle n’avait jamais été sensible à son éducation et ses parents n’avaient jamais eu la moindre influence sur elle. La cadette avait été surprotégée toute sa vie, traitée comme une enfant même à l’âge adulte, ce qui était profondément ridicule. Ce n’était pas l’aider à affronter ce terrible monde dans lequel elle évoluait. Pour preuve : les absurdités qu’elle écrivait dans ce journal. Comment pouvait-on en arriver là à vingt ans ? Ce n’était plus une petite fille, et elle était, à la place, le clichée d’un personnage de shojo. Sans le super mâle viril qui venait délivrer la princesse de son univers idéologique.

La réponse à sa question, elle la connaissait déjà. Ça ne lui plaisait jamais beaucoup d’entretenir une conversation avec Haruno, principalement à cause du côté enfantin bien trop marqué chez elle et aussi parce qu’elle n’appréciait que rarement les conversations marquées de si peu de vocabulaire, néanmoins, elle se sentait le devoir de l’aider à sortir de tout cela. Elle ne pouvait décemment pas laisser la jeune Kamiya dans cette situation. Personne ne lui parlait de la vie réelle, préférant lui compter de belles histoires, la laisser dans sa candeur sans l’aider à faire d’elle ce qu’elle devrait être à son âge : une adulte.

Sa réaction était attendue, probablement normale, également. Cependant, Erena ne perdit pas son sourire, croisant doucement ses jambes en contemplant la demoiselle qui avait récupéré son journal. « C’est une salle qui nous est réservée, cela n’assure pas que nous soyons les seules à y accéder, tu ne devrais pas laisser ton journal ici. » Si elle ne souhaitait pas que quelqu’un de plus malveillant qu’elle publie chaque page. « Je n’ai lu qu’une seule page. » Et Dieu que c’était suffisant ! Un soupir quitta ses lèvres. « Haruno, il faut qu’on parle sérieusement. » Elle portait le même nom qu’elle, sa stupidité lui serait associée, Erena ne pouvait pas laisser passer ça. C’était l’unique raison de cette conversation. « Tu te trompes sur beaucoup de points concernant les relations amoureuses. Si, tu dois avoir des exigeances, il vaut mieux en avoir trop qu’assez. » Elle n’allait pas se taper n’importe quoi non plus. « Ensuite, aies un peu confiance en toi, peu importe comment tu es. Comment veux-tu qu’on s’intéresse à toi si tu ne t’intéresses pas toi-même ? » Un soupir quitta ses lèvres. Oui, en lisant ces quelques lignes, c’était bien l’impression qu’elle avait eue. Evidemment que Haruno n’était pas intéressante, mais ce n’était pas une raison, ce n’était pas comme ça que cela allait fonctionner. Pauvre enfant.


 


electric bird.

_________________


Give me a whisper, And give me a sigh. Give me a kiss before you tell me Goodbye. Don't you take it so hard now, and please don't take it so bad. I'll still be thinkin' of you and the times we had. — .

Guns And Roses - Don't cry
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 2 Mai - 21:05





Heart Locker
Erena & Haruno


En grandissant, il n'avait pas échappé à Haruno que tout le monde était au petit soin pour elle, réalisant le moindre de ses désirs. Si elle criait tout haut son envie d'indépendance, elle ne cherchait pas vraiment à s'émanciper du climat familial et de ce qui allait avec. Au fond, elle aimait être la petite Kamiya dont on prenait soin, dont tout le monde souciait ; elle n'arrivait même pas à envisager les choses autrement. Elle ne voyait rien de mal à ça, même si c'était parfaitement en contradiction avec son principe de prouver qu'elle était une grande fille à présent.

Il y avait tout de même quelque chose qu'elle aimait moyennement, et qu'elle espérait que son statut d'adulte effacerait, ou alors qu'Erena éviterait simplement de faire : lui donner une leçon de morale. Elle hochait simplement la tête, comme signe qu'elle avait compris, et qu'elle n'avait pas envie de s'attarder davantage sur ce sujet. Elle était toujours entièrement persuadée qu'il n'y avait pas de personne nuisible dans les parages pour attarder son regard dans son journal. Elle serait certainement déçue de savoir que ça puisse être le cas. Qu'Erena ait pu le faire n'avait rien de décevant, mais plutôt de dérangeant. Elle aurait voulu lui faire remarquer qu'elle n'aurait pas dû lire même une seule page, ou la moindre ligne, alors qu'elle se doutait pertinemment que ce journal appartenait à sa petite sœur. Mais avant qu'elle ne puisse choisir ses mots pour faire passer son mécontentement cette fois ci, les paroles de sa grande sœur capta toute son attention. Parler sérieusement ? Elle était déjà surprise de cet échange qui durait plus longtemps que ceux habituels, alors elle avait clairement du mal à concevoir qu'Erena puisse vouloir le poursuivre, sérieusement qui plus est. « De quoi... est-ce que tu veux parler ? ». Elle redoutait le pire.

Et elle avait bien raison : sa sœur n'aurait pas pu choisir pire sujet de conversation. Pourquoi devait-elle regarder ce passage précis ? Puis, parler garçon avec celle qui avait tout gâché avec l'amour de sa vie ? C'était du suicide. Pourtant, le contenu de ses paroles ne semblait pas aussi méchant qu'elle ne l'avait imaginé. Sa réponse avait été uniquement motivée car elle s'était aussitôt mise sur la défensive : « Qu'est-ce que t'en sais ? ». Malheureusement pour elle, elle ne pouvait qu'admettre que sa grande sœur avait plus d'expérience en la matière. C'est pour cela qu'elle prit davantage en considération son second "conseil". « Quoi ...? Comment ça ? ». Aussitôt, elle baissa les yeux sur sa personne, comme si elle allait obtenir des réponses à ses questions. Mais il semblait que ces réponses résidaient dans bien plus qu'un simple coup d’œil sur sa tenue. « C'est n'importe quoi, j'ai totalement confiance en moi » finit-elle par dire, se trouvant elle-même peu convaincante, quand bien même elle ait fait l'effort de se redresser fièrement.
 


electric bird.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 22 Mai - 16:02





Heart Locker
Erena & Haruno


L’amour, l’amour, l’amour… Y a-t-il sur terre pire sentiment ? Sans doute pas. Voir sa sœur si tourmenté et impatiente laissait la belle Erena totalement perplexe. Qu’est-ce qui pouvait lui donner à ce point l’envie d’être amoureuse ? Elle serait aussi pénible et pathétique que leur ainé, elle voyait cela d’ici. Elle grimaça intérieurement en pensant à Haruto que même l’amnésie n’avait pas réussi à venger. D’une tristesse absolue et infinie. Et la pauvre enfant face à elle jugeait intelligent de tomber dans ce même piège ? Dans le même piège qu’elle aussi, un peu, non ? Penser à Jie à cet instant précis la dégouta profondément. Non, ce n’était pas pareil. Elle n’était pas amoureuse de Jie, quelle idée saugrenue et stupide.

Haruno savait très bien de quoi elle voulait parler, le préciser lui apparut comme une action de parole totalement inutile tout comme une perte de temps non-négligeable. En tant que Kamiya – malgré elle – il était en son devoir d’éduquer sa petite sœur. La voir tenir des propos si dépassés laissant la femme comme objet de contemplation pour un homme l’indignait profondément. Elle ne se souvenait pourtant pas d’avoir vue leur mère agir de la sorte. Cela devait venir des choses stupides qu’elle lisait. Forcément. C’était fortement regrettable de voir que ces mangas – et tout ce qui se rapportait à de la lecture enfantine en générale, plaçaient la femme en second plan, comme la plus jolie des décorations. Erena refusait ce cas de mesure.

« Ce que j’en sais ? » Son sourcil s’arqua en regardant Haruno. Elle était quand même bien plus expérimentée en matière d’homme. Ce qui était un peu regrettable pour la plus jeune, c’était que même leur grand frère avait plus d’expérience qu’elle. Mais ici n’était heureusement pas la question. Erena manqua de rire en entendant les absurdités que sa sœur sortait. Confiance en elle. Un arbre semblait avoir davantage confiance en lui qu’elle. C’était aberrant. Cette petite personne semblait totalement à côté de la plaque. « Haruno, essaie au moins d’y croire toi-même quand tu le dis. » C’était la moindre des choses, si déjà elle voulait tenir des propos incohérents.

Se redressant un peu, elle poussa un léger soupir, reportant son attention sur sa petite sœur. « Pourquoi refuses-tu que je te conseil ? » Qui pourrait le faire, à part elle, de toute façon ? « Je ne te veux aucun mal, tu sais. » Pour l’instant. Elle ne pouvait promettre ne pas avoir cela en idée un jour. « Je pense pouvoir mieux t’aider que ce journal. » Non, elle en était certaine, mais trop d’assurance pourrait effrayer cette petite chose craintive.


 


electric bird.

_________________


Give me a whisper, And give me a sigh. Give me a kiss before you tell me Goodbye. Don't you take it so hard now, and please don't take it so bad. I'll still be thinkin' of you and the times we had. — .

Guns And Roses - Don't cry
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 22 Mai - 23:00





Heart Locker
Erena & Haruno


L'amour était un sentiment dont avait été comblé Haruno depuis toute petite déjà, alors qu'elle était le centre d'attention de la famille Kamiya. En grandissant, elle avait commencé à en éprouver pour ce garçon, et malgré la désillusion du bal de Noël, elle avait continuer à y croire dur comme fer.

Mais Erena marquait trop de point de suite, et Haruno ressentait de plus en plus cette envie de se fondre dans le décor et de disparaître comme si les deux sœurs n'avaient jamais eu cette conversation. Peut-être que si elle s'y était préparé, elle s'en serait mieux sorti. Pourtant, même dans ce cas, elle en doutait. Il n'y aurait jamais de moment adéquat pour "susciter l'intérêt" de sa sœur et recevoir des conseils de sa part. Quand bien même, effectivement, elle était plus calée sur le sujet. Elle avait d'ailleurs clairement regretter à la seconde où elle avait mis en doute l'expérience de sa sœur, et sans en être étonnée, la concernée n'avait pas pu laisser passer ça... Pour toute réponse, la petite Kamiya baissa la tête un instant. Elle comprit qu'elle aurait mieux fait de la garder ainsi au lieu d'essayer de paraître convaincante devant sa sœur.

Erena, tu es le mal incarné. Voilà ce qu'elle aurait aimé lui dire, pour qu'elle se mette en tête qu'Haruno n'avait jamais été celle qui avait souhaité que leur relation actuelle en soit ainsi. Au contraire, ça avait toujours été elle qui cherchait à les rapprocher, à leur trouver des points communs, à se comporter comme n'importe quelles autres sœurs normales... En vain, elle n'avait jamais reçu un seul petit signe d'encouragement de la part d'Erena, qui lui assurait maintenant ne lui vouloir aucun mal, et qui lui proposait même en quelque sorte de l'aider. Elle avait envie de lui dire qu'elle n'avait pas besoin de son aide, qu'elle s'en passerait avec plaisir, mais cette réponse serait déjà admettre d'une certaine façon qu'elle avait besoin d'aide. Avouer ce genre de chose à son journal lui était tout naturel, l'avouer à quelqu'un était une autre paire de manche. « Pourquoi tu ferais ça ? » lui demanda-t-elle sans oser relâcher la prise qu'elle avait sur son journal. Avec le temps, Haruno avait bien comprit qu'elle agissait par intérêt, et elle n'arrivait définitivement pas à savoir quel intérêt elle aurait en lui donnant des conseils, pour "son bien", c'en était-elle même déjà préoccupé ?  
 


electric bird.
 
Heart Locker ღ (Erena)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [Fauteuil] Heart Cone Chair by Verner PANTON
» Votre avis sur la Frédérique Constant Heart Beat Date Carrée
» Avis Hamilton Open Heart vs Glycine Combat vs Maurice Lacroix Pontos DayDate
» Heart Beat Date Carree- Frederic Constant contre Monaco Ww2110.Fc6177-Tag Heuer
» Bracelet Tissot Lady Heart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Wonderful Tokyo :: Eita Entertainment :: Bâtiment A :: Salles de détente-