Bienvenue sur TTK ! Le groupe Tokyoïte est fermé jusqu'à nouvel ordre, favorisez les autres groupes heart heart

 

 Somebody save me I don't care how you do it • | Ft. Kanna ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mer 31 Mai - 10:48

SOMEBODY SAVE ME I DON'T CARE HOW YOU DO IT
Jae Hwa & Kanna



A ses yeux, il n’avait rien d’anormal de vivre dans son propre monde et d’être un brin décalé. Les gens avaient cette fâcheuse manie de critiquer sans penser aux conséquences, sans penser que derrière une personnalité, il se cachait un passé, peut-être même de profondes souffrances et que pour certains, il était plus facile de s’en échapper que les affronter. Lui aussi il était différent mais il avait ses raisons puis il s’en fichait de toute façon de ce qu’on pensait de lui. Avec le temps, tous sentiments, toutes émotions s’étaient effacés de son être, il n’était plus capable de s’attacher à qui que ce soit... A moins qu’il le soit mais qu’il peinait à s’en apercevoir, puisqu’au plus profond de lui-même, Jae Hwa n’a jamais été quelqu’un de méchant. C’était la première fois depuis longtemps qu’il portait un intérêt à une personne, parce que indirectement, sa voisine le rappelait lui et la vie qu’il avait du vivre, son passé qui l’avait mené à ce qu’il était à présent. Sauf que si lui avait su surmonter, se renforcer, Kanna était complètement son opposé... Il n’avait pas besoin de la connaître pour voir qu’elle était fragile, naïve, et que si elle continuait sur ce terrain là, elle finirait dévorer tout cru. Est-ce qu’il espérait la protéger, lui qui ne s’attachait soit disant jamais ? Non. Il n’en savait rien en fait et il était extrêmement confus... Parce que si elle était née dans le même monde que lui, elle lui paraissait provenir d’une autre planète. Pas dans le mauvais sens du terme, puisque contrairement aux autres filles, elle était gentille, adorable et même mignonne. Elle avait ce quelque chose qui la rendait particulière et que lui ne saurait expliqué. C’était vrai qu’elle était bizarre néanmoins qui ne l’était pas ? Si elle avait envie de vivre dans son monde, où était le problème ? Il ne connaissait pas grand chose des films ou des livres puisqu’il n’était pas un si grand amateur d’art même s’il appréciait particulièrement la musique... Mais, si ça lui plaisait de réagir de la sorte et fuir la réalité, pourquoi devrait-il la juger ? Peut-être aurait-il été plus heureux s’il avait suivi le même chemin qu’elle, qu’il n’avait pas tenté de retrouver son père et qu’il avait choisi de poursuivre cette route que sa mère aurait toujours voulu pour lui : le bonheur. Il aurait pu se calmer, rencontrer une femme, avoir des enfants et vivre une vie convenable cependant il n’avait pas été ce genre d’individus. A partir de ce jour où sa génitrice l’avait quitté, Jae Hwa avait déjà commencé à changer et avec le temps, ce n’était pas allé en s’arrangeant. Il n’avait pas su faire face à ce chagrin, à cette rancoeur qui l’avait envahi et en plus de cela, il n’avait pas eu de chance. Il n’avait eu personne pour l’épauler, pour l’empêcher de s’enfoncer et de ne trafiquer qu’avec des mauvaises fréquentations. Il n’avait eu personne pour le reprendre, pour lui dire que ça ne l’amènerait à rien et que tout ce qu’il faisait était mal, que ça ne rendrait pas sa mère plus heureuse. Tout du long, il avait été extrêmement seul. Aurait-il du en vouloir à ses amis de l’époque ? Après tout, personne n’avait cherché à le retrouver, tous l’avaient laissé tomber cependant le photographe le savait. Depuis le début, il avait su que ce n’était pas ses proches qui étaient en tort mais son père qui avait joué en sa défaveur, qui s’était débrouillé pour les éloigner et lui, une fois libre, il n’avait pas essayé de renouer contact. La plupart devait avoir pensé qu’il les avait trahi, qu’en partant sans rien leur dire, sans leur donner de moyens de le joindre, il avait juste pris la décision de les sortir de sa vie. C’était faux. Et s’il les avait eu, certainement que sa vie aurait été différente. Peut-être aurait-il été comme cette femme qui se tenait face à lui. Ou peut-être pas.

Il n’avait rien dit, il ne l’avait pas interrompu non plus dans son récit, se contentant d’écouter ce qu’elle lui racontait avec amusement. Ce n’était pas ce qu’il y avait de plus intéressant, il ne comprenait pas tout ce qu’elle disait non plus cependant il n’avait pas eu le coeur à l’arrêter. Elle semblait tellement emballé par ce qu’elle rétorquait que ça aurait été cruel de sa part de la couper. Et dans le fond, lui aussi, ça l’occupait, ça lui changeait les idées. Inconsciemment, probablement que Kanna parvenait à le perdre dans son propre monde, dans ses histoires qu’elle inventait et ce n’était pas si désagréable. Même si, oui, lui le nierait jusqu’en enfer. De toute façon, fallait-il encore qu’il s’en rende compte.

« Ce n’est pas grave, ça ne me dérange pas » Lui avait répliqué le garçon en souriant, si ça avait été le cas, il serait parti depuis longtemps et il ne se serait pas gêné de le lui faire comprendre. Personnage ou pas, si quelque chose ne lui plaisait pas, Jae Hwa trouvait toujours un moyen de le communiquer.

Hors ici, il n’avait pas eu envie de bouger, il aurait pu continuer à la regarder et l’écouter encore un moment cependant, vraisemblablement, ce n’était pas possible puisque la police était venu les interrompre dans leur conversation. Il n’avait pas quitté son siège, tentant d’écouter ce qu’il se passait dans la pièce d’à côté jusqu’à ce qu’il entende finalement la porte d’entrée claquer, signe qu’ils étaient finalement parti.

- Est-ce que ça va ? L’interrogea-t-il alors lorsque sa voisine refit son apparition dans la cuisine, Tu es bien calme tout à coup.

Et ça, oui, c’était étrange.

© BLACK PUMPKIN
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mer 14 Juin - 9:42

Somebody save me I don't care how you do it
Jae Hwa & Kanna



Oui, elle parlait définitivement trop. Et si Jae Hwa avait la gentillesse de ne pas s’en plaindre, ce n’était pas une raison pour l’assommer avec tout cet univers de sorciers. Est-ce qu’on lui avait déjà dit qu’elle avait passé l’âge ?
Oui… plusieurs fois même. D’ailleurs, ça faisait plusieurs années qu’on lui avait dit qu’elle avait passé l’âge. Pour ça et les bonbons. Mais aussi pour avoir des objets étranges de collection qu’elle considérait comme de véritables œuvres d’art. A ça, on pouvait ajouter ses combats de pocky avec Hana, faire des dessins dans son assiette comme un champ ou un bonhomme qui sourit, regarder les illuminations au moment de Noël comme si elle avait 5 ans, tisser des scoubidous avec des ficelles de bonbons et bien d’autres petites choses qu’on commençait à interdire aux gens quand ils terminaient le lycée… ou la primaire.
Oui, elle trouvait ça injuste que les trucs les plus cools vous fassent passer pour une débile si vous ne vous en sépariez pas une fois la vingtaine passée. Mais les quelques fois où elle avait pensé à une tentative de devenir une adulte, ça n’avait jamais été très concluant. Pour être tout à fait franche, c’était plus fort qu’elle. Être une alien, c’était son truc. Et si elle ne pouvait pas le changer, elle devait au moins s’en excuser, non ?

Oui, ou elle pouvait aussi arrêter de lui parler trop en longueur de l’univers de Harry et ses copains. Merci les forces de l’ordre, l’héroïque voisin avait pu profiter d’un moment de calme avant qu’elle ne revienne dans la cuisine.
Et maintenant ? « ... » Si tu restes muette alors qu’il te le souligne Kanna, il va vraiment s’inquiéter, particulièrement après lui avoir parlé autant.
Oui… oui… « ... non… ça va…. » c’était tellement évident qu’elle mentait que son nez n’allait pas tarder à s’allonger. Au moins, il n’y avait pas besoin d’être télépathe pour le deviner.
Embêtée, son regard avait dérivé un instant vers la porte pour se reposer à nouveau vers son voisin.
Evidemment qu’il allait partir, et alors ? N’était-elle pas assez grande pour se débrouiller toute seule ? Elle s’en sortirait très bien. Mais si elle jugeait ça trop compliqué, elle pouvait toujours garder sa baguette magique au lit pour se protéger des lutins cambrioleurs et autres créatures farfelues.

Kanna, tu es une grande fille, tu sais parfaitement te débrouiller toute seule. Et puis, tu n’as pas peur non ?
Dans cet encouragement intérieur, elle s’était motivée à ne pas procéder au kidnapping de son voisin. Mais, quelques secondes plus tard, l’idiote pensée qu’il allait peut-être se proposer de rester lui avait traversé l’esprit.
Est-ce qu’elle le prenait pour un devin ? Evidemment qu’il allait rentrer chez lui ! Il était déjà assez bien gentil d’être venu jusqu’ici pour lui tenir ensuite un peu compagnie.

Sois forte Kanna !
Oui ! Elle allait attendre qu’il lui annonce son départ. Elle lui souhaiterait bonsoir après l’avoir remercié. Elle refermerait la porte derrière lui et puis elle irait se mettre au lit.
… peut-être qu’elle laisserait une lumière allumée mais ce serait là sa seule faiblesse, promis !
Et puis quoi ? Elle n’allait tout de même pas se faire cambrioler deux fois la même nuit ! Statistiquement, c’était quasi impossible !
Quasi ?
Impossible tout court ! Il faudrait avoir une sacrée poisse pour qu’un truc comme ça arrive. Tiens, elle était convaincue que ce n’était jamais arrivé à personne ! Même dans les livres ou au cinéma, ça ne se voyait pas !
Intérieurement perdue, tristement, les mots avaient fini par franchir ses lèvres tandis que sa baguette tournait entre ses doigts comme un accessoire anti-stress traité avec respect et précaution.

« ... C’est tard… » bravo Kanna ! Tu vas lui dire de rentrer chez lui en le remerciant. Prends les initiatives comme une grande fille ! « ... ce serait peut-être mieux si tu restais là cette nuit… non ? » ….. « ... C’est qu’il fait nuit dehors… » oui, en général, cet événement se produit chaque soir à la tombée du jour. L’heure dépend de la période de l’année « ... On ne sait jamais ce qui pourrait arriver sur la route… » Kanna… il habite en face ! « ... Il y a de nombreux accidents qui arrivent sur le trajet du domicile… » … non, vraiment Kanna, ne te donne pas tant de mal « ... Je m’en voudrais s’il t’arrivais quelque chose… »

Elle était comme ça Kanna ! Une vraie héroïne ! Elle avait bien senti que son voisin mourait de peur à l’idée de traverser ! Un modèle de courage que cette femme-là !

© BLACK PUMPKIN

— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mer 14 Juin - 15:39

SOMEBODY SAVE ME I DON'T CARE HOW YOU DO IT
Jae Hwa & Kanna



Ce n’était pas un reproche, il ne la jugeait pas non plus néanmoins venant d’elle, c’était vrai que ce silence était assez surprenant. Depuis qu’il la connaissait, Jae Hwa ne l’avait jamais vu aussi calme donc selon lui, ça cachait quelque chose de bizarre. Et non, malheureusement, il n’était pas devin pour savoir ce qu’il se passait dans la tête de sa voisine en cet instant précis. Il voulait bien être intelligent, il avait aussi ses limites néanmoins Kanna ne semblait pas en train à lui expliquer le problème. En soit, à sa place, il aurait certainement agi de la même manière... A quoi cela servait-il de se plaindre et d’avouer que ça n’allait pas. Ce n’était pas une chose si facile hors concernant la jeune femme, ça se reflétait sur son visage, sur l’expression qu’elle affichait. Et s’il y avait bien une chose que le garçon pouvait deviner était sûrement qu’elle avait encore peur à cause de ce cambriolage. Qu’elle déclare le contraire aurait aussi été quelque chose d’étonnant. Elle n’avait pas l’air d’être une femme forte puis elle ne serait pas venue le chercher si elle était en mesure de se défendre par elle-même. Peut-être était-ce cela la raison ? A moins que les policiers ne lui avaient fait une remarque qui ne l’aidait pas à se rassurer. Lui n’était pas des plus doués, il ne voyait pas ce qu’il pouvait faire de plus pour elle alors que le voleur s’était échappé. Il n’allait pas lui installer des barricades maintenant, encore moins des verrous. Il était tard et en toute sincérité, il n’en éprouvait aucune envie. Ce serait quelque chose d’utile. Complètement. Si elle ne lui demandait pas distinctement quelle genre d’aide elle espérait de lui, Jae Hwa ne le devinerait pas tout seul. Il était aussi un peu stupide lorsqu’il le désirait... Mais c’est parce que, intérieurement, lui tenir compagnie encore un peu lui paraissait évident. Elle le lui avait demandé plus tôt donc il n’avait aucunement l’intention de s’en aller de suite bien que l’idée de passer la nuit ici ne lui avait pas traversé l’esprit. Il ne dormait pas bien lorsqu’il n’était pas chez lui... Il ne dormait pas bien, tout court, la plupart du temps d’ailleurs.

Plutôt que s’embêter à parler, le photographe se contentait de la contempler en silence, se disant qu’elle finirait bien par prendre la parole tôt ou tard, lui expliquer le problème ou tout simplement lui demander de partir. Même si étrangement, la dernière option, il en doutait brièvement. Au vue de la mine qu’elle affichait, il ne pensait pas que sa voisine soit prête à le laisser s’en aller maintenant...

En silence, il avait alors hoché la tête, c’était vrai qu’il se faisait tard et s’il aurait du se préparer au reste, Jae Hwa n’y avait pas songé. Pas même une seconde. A présent qu’il réfléchissait, qu’il ressassait chacune des réactions de sa vis-à-vis, ça lui semblait évident. Elle ne se sentait pas capable de rester seule, pas même pour la nuit donc elle aurait souhaité qu’il ne parte pas du tout. La manière dont elle l’invitait à le faire était d’ailleurs très maladroite mais incroyablement mignonne. Cette fille n’était décidément pas comme les autres.

En guise de réponse, il lui sourit gentiment, plutôt amusé avant d’hausser les épaules.

- Je doute que traverser la route soit très dangereux pour moi, Répliqua le jeune homme d’une voix qui se voulait taquine.

Ceci dit, on ne savait jamais vraiment ce qui pouvait arriver. Une seule seconde suffisait pour réduire à néant la vie de quelqu’un. Hors, il n’avait fait que plaisanter parce que ses excuses étaient si innocentes, si adorables qu’il n’avait pas pu ne pas en profiter et l’embêter.

- Mais oui, je peux rester si tu veux. Si tu as peur, il ne faut pas hésiter à le dire, je comprends.

Certes il souriait et jouait au jeune homme serviable et galant néanmoins dans le fond, il n’était pas si ravi que ça puisqu’il savait d’avance qu’il ne dormirait pas. Cependant si Kanna n’était pas bien, si elle était terrifiée au risque d’en faire des cauchemars, il ne pouvait pas la laisser. Il connaissait cette situation que trop bien et s’il avait pu recevoir de l’aide à l’époque, il n’aurait pas été contre.

- Du coup, tu veux que je reste ?
Enchérit le photographe calmement, préférant malgré tout avoir la confirmation. Il était plus maladroit que lui-même pensait l’être parce que les relations sociales, en vérité, ça n’avait jamais été son fort.


© BLACK PUMPKIN
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 17 Juin - 19:35

Somebody save me I don't care how you do it
Jae Hwa & Kanna



Mais oui, bien joué Kanna ! Parle lui maintenant des dangers qu'on peut avoir à manger une pomme ! Après tout, le risque d'avaler de travers est bien réel ! Et puis, au passage, tu n'oublieras pas de mentionner les nombreux accidents domestiques. Les gens ne savent plus les risques qu'on court à simplement laver son linge, faire sa vaisselle ou se sécher les cheveux. Aaah heureusement qu'elle était la pour les mettre en garde la Murakami ! Sans elle, le taux de mortalité au Japon serait sans nul doute doublé, au minimum !
D'accord, c'était ridicule... elle aurait peut-être mieux fait de lui demander directement s'il ne voulait pas passer la nuit ici... en mentionnant bien entendu que ce n'était pas pour le protéger mais parce qu'elle avait peur de rester seule.
Peut-être seulement ?
Ok... très probablement. Mais elle avait préféré tourner autour du pot, raconter des conneries pour prier ensuite très fort qu'il accepte néanmoins de passer la soirée ici.
Oui... c'est sûr qu'il dirait oui avec ces arguments-là, ça sautait aux yeux qu'il n'avait jamais traverser une rue...

« ... » elle se sentait idiote, un peu... beaucoup. Mais elle ne s'était pas rattrapée pour autant une fois que la pluie de conneries avait quitté ses lèvres. Bêtement, elle avait attendu la réponse de son voisin qui n'avait pas tardé à venir. Oui, elle se sentait très stupide... mais ça ne l'avait pas empêché d'enchérir d'un : « Tu sais... généralement, c'est quand on se sent en confiance que c'est le pire... » et pourtant, il y avait bien cette petite voix en elle qui lui soufflait de dire simplement la vérité....
Parce qu'évidemment, Jae Hwa n'était pas un idiot et elle pouvait le remercier pour ça. Sans ça, comment aurait-il fait pour mettre le doigt sur le problème précis « ... bah… » c'était le seul son qu'elle avait été capable de former en constatant que, sans surprise, elle était démasquée. « … » elle était à deux mots de la délivrance, tout ce qu'elle avait à faire c'était admettre qu'elle avait peur.

Mais son voisin sexy avait eu le temps de demander confirmation avant que le moindre son ne s'échappe de ses lèvres.
Les joues légèrement rougissantes, elle avait fixé bravement ses pieds dans un « …c'est que... » ... ce n'était pourtant pas compliqué, il n'y avait vraiment pas de quoi être gênée. Il suffisait juste de dire : "oui Jae Hwa, j'ai peur de passer la nuit seule et ça me rassurerait vraiment si tu acceptais de dormir ici". ça c'était une demande cool d'adulte, ça c'était bien, ça c'était ce qu'elle aurait dû faire depuis le début « …en fait... » l'avantage dans tout ça, c'était que si elle mettait assez de temps à le lui demander, la nuit passerait !
Triturant sa baguette de sorcier, elle avait relevé un regard hésitant vers lui. Elle s'était mordue la lèvre, elle y était allée d'une moue un peu honteuse aussi et enfin sa bouche avait été capable de former des sons qui s'apparentaient à des mots, mots qui formaient même une phrase « … oui... j'ai un peu peur... alors, si ça t'embête pas trop... » tu peux le faire jeune sorcier ! « … mais vraiment si ça t'embête pas... c'est vrai que... j'aimerais bien que... » on regarde un peu le sol, on regarde un peu son plombier, on triture un peu plus sa baguette et au final le reste de notre phrase sort très vite, vraiment très très vite « J'aimerais bien que tu restes ici cette nuit. » respire Kanna, c'est fait, le plus dur est... « S'il te plait. » ... derrière toi.
Et avec un peu de chance, elle ne lui avait pas fait prendre la fuite.

Oui, à son âge, elle n'aurait pas dû avoir peur de rester toute seule maintenant que le problème était terminé. Elle vivait seule depuis pas mal d'années aujourd'hui, n'était-elle pas supposée se débrouiller sans l'aide de personne ? N'aimait-elle pas d'ailleurs un peu trop la solitude et son joli monde imaginaire ?
C'est vrai. Mais on l'avait un peu abîmé son royaume ce soir. Pourtant, elle avait bien conscience d'abuser de la gentillesse de son voisin. Et si elle continuait, on allait même pouvoir parler d'habitude.
D'abord, elle lui demandait de jeter un coup d'oeil à ce robinet... et au final c'était à son corps qu'il jetait un coup d'oeil.
Ensuite, elle lui imposait un moment avec les personnes les plus charmantes du monde, ô douce ironie, plus connue sous l’appellation de "parents".
Et puis, ce soir, elle lui demandait de faire le tour de chez elle pour s'assurer qu'aucun intrus ne s'y trouvait. Et maintenant, comme si ce n'était pas suffisant, elle le regardait avec sa bouille de gamine de 25 ans pour lui demander si ça ne l'embêterait pas trop de passer la nuit là.

© BLACK PUMPKIN
 
Somebody save me I don't care how you do it • | Ft. Kanna ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Skin-care-online.de
» Carnivore Care
» [Idées] Pre-departure project (Au Pair Care)
» Brit Venaison Care - cerf & pommes de terre
» Care sheet for the Kenyan Sand Boa by Thorr

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Wonderful Tokyo :: Chiyoda-