In the middle ▫ tanaka yuya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 4 Avr - 13:27

FEAT. tanaka yuya
Codage fait par ©PAINDORE sur APPLE SPRING △ In the middle

La cantine ou « self-service » d’Eita correspondait, sans surprise,  à tout ce que l’on pouvait espérer d’un endroit de ce genre. C'était bruyant, rythmé par les conversations et les mastications, les coups de fourchettes sur la céramique, les couteaux qui coupent dans le vide et les pas des retardataires qui attendent leur plateau pour partir au plus vite.
Si, fut un temps, Hiro aimait ce genre d’endroits ; certainement pas pour le bruit mais plus pour l’aspect convivial et la possibilité de saluer un visage familier tous les cinq mètres, il l’évitait désormais comme la peste, et ce, pour la même raison. Le calme d’un banc en extérieur valait bien la hantise qu’il avait développée, ou plutôt une forme de paranoïa qui lui donnait l’impression qu’on riait dans son dos, qu’on le pointait du doigt, que son « échec » était sujet à plaisanteries et à discussions. Sans n’en avoir jamais entendu suffisamment pour confirmer cette théorie, son imagination seule suffisait à alimenter son mal être. C’était assez pour la faire grincer des dents lorsqu’il entendait quelqu’un ricanait deux mètres derrière lui.
Alors autant dire que ce n’est pas avec beaucoup d’enthousiasme, bien loin de là, qu’il s’était retrouvé contraint de recourir aux services du restau universitaire. Il était sans le sou, au point où le sandwich n’était plus une denrée suffisamment abordable pour son budget restreint et les quelques crédits restants sur sa carte ne lui sauvaient la mise que sur un point : il n’avait aucune excuse pour sauter le repas de midi.
Il n’était pas particulièrement pressé, en fait il n’avait même pas cours cet après-midi, mais il remuait sur place comme si la moindre seconde dans cet endroit lui coûtait. Lorsqu’il atteignit les plateaux, ce fut la délivrance, un peu plus lorsqu’il put le garnir du minimum vital à son alimentation et quel soulagement ce fut de trouver une table isolée où il pourrait, éventuellement, manger en paix. Il veilla bien évidemment à baisser la tête, scrutant la pointe de ses chaussures ce qui lui donnait la rassurante impression de devenir invisible aux yeux du monde. Personne ne ria derrière son dos, personne ne prêta attention à son pas hâtif et décidé. Ou presque.
« Hey Takagi, tu viens manger avec nous ? » Un bras solide le fit dévier de son trajet initial, l’éloignant dangereusement de l’objectif vers une table occupée par une dizaine de personnes. Des visages plus ou moins familiers défilèrent devant lui, le saluèrent, et le fautif de ce foutoir, un américain beaucoup plus grand que lui que tout le monde appelait Tyler sans même être sûr qu’il s’agisse de son nom, le retenait toujours contre lui, comme s’il craignait que la petite chose sous son bras ne se carapate. Tyler le fit s’asseoir entre deux filles qu'Hiro ne connaissait pas plus que ça.
Il ne fit ni l’effort de sourire ou de faire la conversation, répondant aussi brièvement que possible aux quelques banalités qu’on lui soumettait : « Et les cours comment ça se passe ? » « Ça se passe. » Et ainsi alla la conversation sans qu’Hiro ne puisse s’y soustraire ni même partir. Son plateau était encore trop plein et son estomac, noué comme par magie, avait perdu tout intérêt à se nourrir.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 20 Juil - 20:00

In the middle
FEAT. Takagi Hiro Codage fait par ©PAINDORE sur APPLE SPRING

Cela faisait déjà quelque temps que Yuya avait réintégré la Eita, et quand bien même il restait étonné de ce fait. Après le scandale qu'il avait provoqué au temps de l’académie, il aurait cru devoir payer plus chère son inscription. Quelle bonne idée d'avoir changé de directeur! Peut-être que les mémoires avaient flanchées ou tout simplement que la nouvelle politique de la Eita ne prenait plus en compte les archives du passé. Toujours est-t-il que Yuya pouvait à présent bénéficier du statut de trainee à la Eita Entertainment comme toute personne normale et qualifié.

Il était d'ailleurs, en ce moment même, dans les locaux de l'agence ou plus exactement dans une salle d'entrainement. Yuya n'avait jamais été à l'aise avec la danse. Certaine personnes arrivent à s'exprimer à travers leurs corps, mais lui tout ce qu'il arrivait à exprimer c’était son impéritie. Yuya était tout autant un poète qu'un beau parleur, il s'exprimait à travers des mots et non pas en gesticulant. Malheureusement pour lui son apprentissage impliquait l’assimilation de nouvelles compétences dont la satanique pratique de la danse. Son animosité envers cette discipline était le fruit d'un complexe d’infériorité très mal assumé. A l'époque où il étudiait à la Eita Accademy, Yuya eu un bonheur relatif à se découvrir deux pieds gauches. Il parvint tout de même, malgré une fierté surdimensionné, à s'avouer nul en danse. Comme tout génie (du mal) qui se respecte, il trouva un malin plaisir à éliminer tout camarade plus doué que lui. Sans violence, tout en douceur et en pression psychologique. Tout était bon pour rester le premier. Chose qui n'arriva pas. Et pour cause! Un élève dont le nom importait moins que son talents et d'autant moins que son corps. Dommage que son caractère était tout aussi trempé, voir plus, que celui de Yuya. Ce dernier point avait obligé notre pauvre petit à rester en second plan, chose qu'il ne pouvait tolérer! Voilà pourquoi le jeune Tanaka ne portait pas la danse dans son cœur, il s'agissait de la seule matière dans laquelle il n'était pas premier.
Les choses n'avaient pas vraiment changées. Yuya n'appréciait toujours pas cette pratique mais ce retrouvait bien obliger de s'y exercer, l’ambivalence étant un critère de choix pour se vendre à meilleur prix.

Son entrainement pris fin suite aux cris de détresses de son estomac. L'heure du repas était proche et s'il ne voulait pas se faire enfermer dans la salle de danse par une concierge pressée et affamée, il allait devoir faire vite. Il pris tout de même le temps de se refaire une beauté avant de rassembler ses affaires et de sortir. Il n'allait tout de même pas s'exposer au monde extérieur le visage rouge et les cheveux emmêlés! Même s'il ne déjeunait pas au self d'Eita, il allait forcement croiser quelqu'un, ne serait-ce qu'un inconnu, sur le chemin entre cette salle et son appartement. Le règlement de la Eita stipule que tout trainee doit résider au seins du dortoirs. Or étant donné que les règles ne s'appliquent pas au grand Yuya (d'après lui), il s'était permit de s'acheter une énième logements tout proche des locaux de l'agence qui lui servait seulement de restaurant priver et de garde robe géante. Il s'était alors mis en route avec en tête le repas qui avait commandé à sa gouvernante la veille.

Comme prévu, Yuya croisa plusieurs personnes sur son trajet, dont quelques donzelles qui apprécièrent le clin d’œil que le jeune homme leur avait lancé. Il ne pu s’empêcher de se regarder passer dans le reflet des vitres du self en testant son fameux clin d’œil sur lui même. «Si c'était pas moi je me sauterais dessus...» Ironisa-t-il. «Ah! Ça me revient! Takagi qu'il s’appelait ce salaud.»


 
In the middle ▫ tanaka yuya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» TANAKA X Siamois tricolore 250269802036924
» Une visite chez yuya (Eleveuse de magnifiques souris :) )
» Une petite visite chez Yuya [Nouvelles photos]
» Seiko / frédérique constant
» brassocattleya Makai mayumi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Wonderful Tokyo :: Eita Entertainment-