KIRITANI SAE ♡ KOIKE NAOTO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 26 Mai - 22:18
Ordinary Love
Sae & Naoto


Lorsqu’elle était plus jeune, Sae s’amusait souvent à torturer son ainé, ne serait-ce que pour qu’il lui apporte, sur une base hebdomadaire, cette certitude qu’aussi détestable et énervante qu’elle puisse être, il resterait, il serait toujours là. Quelque part, il était tout ce qu’elle avait au monde, la seule personne au monde qui ne semblait pas déterminée à continuer droit devant sans lui accorder un regard… Était-ce pour cette raison qu’aujourd’hui aussi, elle se payait sa tête, s’amusait à voir si son cœur sensible arriverait à tolérer qu’elle s’affiche comme une femme et non pas comme une gamine? « Tu vois bien qu’il n’y a que toi! J’pari que ça augmenterait leur quote d’écoute si je me défringuais! » Et si elle avait poussé le bouchon un peu trop loin? Franchement, elle l’avait redouté à la seconde où les mots avaient franchis ses lèvres, mais plutôt que de s’excuser, c’est un sourire provoquant qu’elle lui retournait, tout sauf flancher sous son regard de meurtrier en cavale. Il n’était pas toujours aussi grincheux, elle le savait, parfois, il souriait, et quand ça arrivait, il était tellement canon qu’elle regrettait presque qu’il fasse parti de sa famille – leurs gosses auraient été magnifiques!

… Sauf que là, maintenant, alors qu’il se dégageait en étant clairement en pétard et de mauvaise fois, elle était restée plantée là, sentant une drôle de sensation lui tordre le cœur. Une crainte? Une phobie de le perdre? Et la constatation qu’elle haïssait le regarder s’éloigner, lui tourner le dos! Il n’avait pas le droit, n’avaient-ils pas jurés plus jeunes, alors qu’ils finissaient d’attacher le nouveau pensionnaire de leur famille d’accueil à un arbre pour avoir osé leur chiper la dernière part de gâteau, celles qu’ils avaient prévus partager (et que Sae aurait surement englouti comme un ogre après avoir convaincu son ainé de la lui laisser avec une bouille larmoyante…) de toujours se soutenir? Toujours? Sa main avait agrippé son propre micro alors qu’elle le balançait sur le sol en lui emboitant le pas dans un : « … Nao! » presque paniqué.

Penser qu’elle abandonnerait de sitôt était stupide, particulièrement ridicule, raison pour laquelle, une fois en coulisse, elle l’attrapa délicatement par le chandail, sans le laisser filer, déjà, ses yeux sombres scintillaient de larmes. Elle avait toujours eu la pleureuse facile, d’autant plus maintenant… Tirant sur le tissu en reniflant, le hic avec les larmes, c’est qu’elles ne s’arrêtaient plus après… elle avait tellement de raisons refoulées. « Me laisse pas! T’as promis! » se mordre la lèvre, fixer ses souliers, elle ne savait même plus si c’était une ruse ou une réelle perte de contrôle. Elle avait couiné en serrant un peu plus son pull entre ses doigts un : « … reste avec moi… et j’serai vierge pour toujours. » … Encore aurait-il fallu qu’elle le soit toujours. SI elle ne s’en souvenait pas, ça ne compte pas non?

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 30 Mai - 16:03
Ordinary Love
Sae & Naoto


Non, ça allait beaucoup trop loin. Le comportement de Sae lui était insupportable, elle n’avait pas le droit d’agir comme cela avec lui et encore moins à la télévision. Ce n’était qu’une enfant. La pureté même ! On devrait sans doute expliquer à Naoto que Sae était déjà une jeune femme de 21 ans et lui n’était pas un père de famille rustre de cinquante-trois, mais l’idée avait du mal à faire son chemin dans son cerveau. Elle devait se tenir un peu et voir cela le mettait hors de lui. Il ne pouvait pas supporter plus longtemps et ôta rageusement son micro pour quitter le plateau. Il voulait rentrer au dortoir et se coucher. C’était clairement trop lui demander pour aujourd’hui.

Evidemment, elle le rattrapa et un soupir déchira sa gorge en se tournant vers elle. « Ah, non, Sae, t’as pas le droit de pleurer ! » Il la connaissait. Elle commençait et il allait devoir construire l’arche de Nao pour sauver le monde tellement elle allait avoir du mal à s’arrêter. Et voilà, encore cette promesse qu’il avait fait il y a des siècles. Maintenant, il la regrettait ! elle lui menait la vie dure, aussi petite qu’elle était. Sa promesse lui fit d’abord froncé les sourcils. Il ne souhaitait pas qu’elle reste vierge toute sa vie ! Enfin… Bon, si un peu. Mais non. Juste le plus longtemps possible. « Sae… » Ses lèvres se pincèrent. « Tu me soules, tu le sais ? » Oui, elle devait le savoir et le voir à son regard. « Je veux plus continuer l’émission, elle est trop chiante. » Il s’adressait désormais à l’équipe. Non, il n’abandonnerait pas Sae, mais là, c’était trop lui demander.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________

★ I am a man without conviction ★
You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Mar 6 Juin - 2:04
Ordinary Love
Sae & Naoto


Lorsque Fukuda-san lui avait expliqué, des années plus tôt, que Naoto était un membre à part entière du clan et, qu’à ce titre, elle devait le voir comme un grand frère et non pas comme le prince charmant qui la sortirait de sa tour (la bonne blague, s’il avait pu faire d’elle une Raiponce de chasteté, il l’aurait fort certainement fait!), elle avait eu le cœur brisé. C’est que du haut de ses sept ans, elle avait déjà choisis sa robe de mariée et la licorne qu’il lui offrirait, ça avait bouleversé ses plans! Et qu’elle se soit rangé du côté sage de la force, et résigner à ne jamais l’épouser, ne voulait absolument pas dire qu’elle acceptait de le partager, loin de là même! Alors oui, peut-être, que plus que l’énerver à cette émission de débile, elle voulait être certaine qu’il ne trouve pas l’amour dans les bras d’une autre. Il était la seuls constance dans sa vie, et lorsqu’elle vivrait avec Mirai, Naoto aurait sa chambre au sous-sol, c’était le cycle normal de la vie! Et non, il n’avait pas son mot à dire là-dedans, il était son seul repère et elle refusait de le laisser filer.

Ni maintenant, ni jamais. Raison pour laquelle elle lui avait emboité le pas, avec la larme à l’œil, avec cette bouille de gamine repentante qui avait toujours eu le chic de l’amadouer. Elle savait y faire, il fallait lui donner ça. Et les lacunes qu’elle avait en manipulation, elle s’était trouvé un maître Jedi coréen pour les lui apprendre. Que ça soit dit, Ji Hoon avait fait de sa fausse petite amie une véritable machine de guerre. Nao’ n’y échapperait pas. Ses doigts s’étaient resserrés un peu plus sur sa manche, voyant dans son ton le début d’une capitulation. « Je voulais pas te souler … je…. Je voulais juste… » et voilà, ouvrez les valves, les larmes s’étaient mises à couler alors qu’elle ne lui donnait pas trop le choix en passant ses bras autour de son cou à lui, enfouissant sa tête dans son cou en pleurant de plus belle. « Je voulais juste passer du temps avec toi moi… »

Et l’emmerder, oui, probablement. Mais il était hors de question qu’elle avoue que ses provocations étaient voulues! Elle ne voulait pas finir morte dans un ravin, il la tuerait, elle le savait, il n’aimait pas rire avec ce genre de chose! Son étreinte s’était faite plus forte, impossible qu’il prenne la fuite, jamais, alors qu’elle couinait, sachant très bien qu’il n’avait jamais vraiment pu dire non à ses pleurs : « Même si tu fais plus l’émission, tu m’aimeras encore dis? J’vais faire quoi moi sans toi? »

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 1 Juil - 14:20
SAE ♡ NAOTO
LET'S BUILD A WONDERFUL LOVE STORY


Les caméras avaient stoppé leur enregistrements d'image au moment même où le directeur leur avait fait un signe de la main. Ce couple-là posait problème. Visiblement, ils se connaissaient. Les membres du staff se lançaient des regards perplexes. Que faire, maintenant ? Si la fille semblait partante et plutôt bonne cliente, le garçon paraissait plus difficile à apprivoiser. Alors oui, que faire ?

Hiromu, dans une salle attenante, les pieds sur une table, buvait un café au lait en bouteille en pianotant sur son téléphone. Les deux pieds avant de sa chaise se balançait doucement dans le vide en un équilibre bancal. Aussi, quand une assistante entra en trombe dans la pièce, l'animateur faillit tomber à la renverse. Il s'en fallut de peu pour que sa chemise soit tachée, mais heureusement, un réflexe étonnant fit en sorte que le reste de sa boisson n'asperge que sa main qu'il avait habilement éloigné de lui. D'une voix confuse, la jeune femme lui expliqua la situation. On en appelait donc au love coach. Celui-ci se rassit correctement, verrouillant son téléphone avant de le glisser dans la poche arrière de son pantalon, une fois debout. Après avoir jeté sa bouteille vide, il se lava les mains et suivit l'assistante dans un couloir. On avait isolé les deux participants dans une pièce, à l'écart du plateau de tournage.

« Salut les jeunes ! » Hiromu les gratifia d'un sourire amical. S'appuyant sur une table des deux mains, il fit un signe de tête à la jeune femme qui était restée plantée sur le pas de la porte. Il leur ferait signe lorsqu'il aurait réglé le problème, pour l'instant, pas de caméra. Une fois tous les trois seuls, le love coach se retourna vers le faux couple. « Ok, ok, c'est quoi le souci ? » L'assistante lui avait rapidement résumé les faits, mais Hiromu préférait connaître leur version à eux.

______________________________________

Privilégiez les réponses courtes (~ 250 mots) afin de faire avancer le rp plus rapidement. ♥ Les animateurs se réservent le droit de faire des apparitions à tout moment !


— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 24 Juil - 16:12
Ordinary Love
Sae & Naoto


Naoto ne pouvait pas regarder Sae agir ainsi ! Elle était encore pure et elle devait clairement le rester. Et si, elle voulait forcément le souler, elle savait qu’il n’aimait pas quand elle agissait ainsi. Devant des caméras ! Devant lui ! Sa petite sœur voulait sa mort. « Passe du temps avec moi en étant sage alors ! » Et pas sexuelle ou bizarre. Ce n’était qu’une enfant. Mais elle parvenait toujours à l’avoir, avec son air mignon et ses larmes de crocodiles. « Sae tu sais bien que je peux pas ne pas t’aimer. » C’était un peu comme s’il l’avait mise au monde. Enfin il savait que ça ne voulait rien dire, mais il l’aimait un peu près comme ça.

Le présentateur fit une nouvelle apparition. Qu’est-ce qu’il voulait encore ? Il avait vraiment un nez… Bizarre… Il n’aimait pas les qui commençait les phrases par le même mot répété deux fois mais il y fit abstraction. « Je la connais je crois pas que ce soit une bonne idée de continuer. Elle est trop chiante. » Il fallait appeler un chat, un chat, Sae était pénible. « Elle agit de manière outrageuse et sexuelle et cela me choque profondément », dit-il de son air outré, sa main posée sur son torse pour souligner combien elle le choquait. « On va arrêter tout ça. » C’était clairement mieux pour tout le monde (tmtc)



✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________

★ I am a man without conviction ★
You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Hier à 2:43
Ordinary Love
Sae & Naoto


« Mais je suis toujours sage! » En plus d’une décennie, Sae était passée maître dans l’art d’arriver à ses fins avec Naoto. Que ça soit de lui faire partager ses friandises, de lui lire une autre histoire, de s’endormir dans son lit ou de lui apprendre les rudiments du ‘’French Kiss’’ (si seulement elle avait pu lui apprendre à parler aux femmes en échange…) elle avait toujours eu absolument tout ce qu’elle voulait de lui. Alors qu’il fasse le difficile aujourd’hui n’était que temporaire, bientôt, ses yeux de biche auraient eu raison de lui. Allez savoir pourquoi elle s’était autant attachée à lui, parmi tous les gamins que Fukuda-san avait recueilli au fil du temps, il était le seul, l’unique, son favori, elle  était du jour au lendemain devenu sa plus grande stalkeuse et elle ne voyait pas sa vie sans lui.

Naoto, c’était la seule famille qu’elle ait, il était tout, absolument tout pour elle, et il était hors de question qu’elle laisse filer. « Vrai de vrai? » un léger sourire avait étiré ses lèvres, il n’avait pas intérêt! « T’as pas le choix, pour toujours! Statistiquement, je vais même mourir après toi alors… » cette grande confession avait été interrompue par un mec qui semblait être l’animateur…Ou un psychologue conjugal. Au choix. Elle allait dire la vérité, que ça faisait un peu incestueux comme couple, lorsque celui qui venait de lui jurer un amour éternel décida de se retourner contre elle.

Pique chien et chat - c’était sa jeune sœur après tout elle avait posé ses poings sur ses hanches, furibonde qu’il ose la jeter sous un bus comme ça! « Chiante?! » Elle avait fait un pas vers lui, le pointant d’un indexe accusateur. « … Toi? Choqué?! Mais tu déconnes! » elle avait regardé le présentateur d’un air totalement incrédule, comme s’il allait prendre pour elle alors qu’elle fusillait le bridé des yeux. « Tu vas me faire le numéro prude là? Vraiment? Après avoir fait des avances à la moitié du pays! » Sae avait gonflé ses joues comme une gamine qui boude, croisant les bras. « Et après avoir préféré un tas de pouffe à ma compagnie, tu vas me jeter en direct sur la télé?! » … le menacer, le menacer était toujours la clé. « Ok! On arrête. Ils vont me trouver un autre partenaire et j’te jure que celui-là, j’me le fais en live TV. Ça augmentera les quotes d’écoute plus que ton sal caractère! » … Peut-être que la protection de la jeunesse aurait dû intervenir dans cette maison… clairement, ces deux-là ne s’en étaient pas sorti indemnes…et ça, c’était sans compter les larmes, la lèvre qui tremblotte et le : « T’avais promis que tu m’aimerais toujours. »

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
 
KIRITANI SAE ♡ KOIKE NAOTO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [Lampe de Bureau] Itis by Naoto FUKASAWA chez Artemide
» [Plats] Vertigo by Naoto FUKASAWA
» Twelve par Naoto Fukasawa pour Issey Miyake
» [Pouf] Koishi Pouf by Naoto FUKASAWA
» [ Chaise ] Chaise Hiroshima par Naoto Fukasawa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Eita Entertainment :: Emissions :: ♡ ORDINARY LOVE-