Calling your Gemini || + Hoonie Hyung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 16 Avr - 21:26
Calling your gemini
Ji Hoon x Jin Seok

✻✻✻ Messagerie.  Encore une fois. « Bonjour, vous êtes sur la messagerie de Lee Liang, veuillez… » veuillez vous faire foutre…pensa le jeune, rageusement. « […] laisser un message après le signal sonore, je vous recontacterai […] », encore de jolies paroles pour garder bonne conscience mais rien derrière, sa spécialité. Allez, encore un dernier essai.
Nouvel échec. Visiblement, Liang avait besoin de beaucoup de temps pour se remettre de ses émotions au jacuzzi. Ce putain de jacuzzi…ces images reviennent envahir tes esprits. Son frère et Haruno, tous les deux nus. De rage, il balança son portable à travers la pièce, faisant peur à Mô qui l’observait sur la table basse. Ramenant ses genoux contre lui, enfoncé au fond du canapé, il passa sa main dans ses cheveux, les plaquant en arrière. Ça faisait mal. Très mal. Ça aurait été avec un mec lambda serait moins douloureux, il en était persuadé. Pourquoi diable, de tous les candidats de cette émission il avait fallu qu’elle soit assignée à lui ? Et pourquoi n’a-t-il pas refusé ?! C’est ça qui le rendait fou depuis hier soir. C’est vrai qu’il ne lui avait pas confié grand-chose sur son crush, mais Ji Hoon était au courant, il avait dû le lui dire, et puis ça crevait les yeux qu’il était amoureux de la jolie midinette d’Hanabi…c’était impossible que Liang ne sache rien pour eux deux, il n’avait aucune excuse.

Il n’en avait pas dormi –enfin si, quelques heures. Kimyaki n’était pas là, Jin Seok n’avait que la compagnie de Mô en ce moment. Levé de bonne heure, il repensait à l’épisode d’hier. Episode qui lui a pourri sa soirée, et même sa nuit. Il a réessayé de l’appeler, impossible. A tous les coups, il ne devait pas assumer. Mais ce qui l’ennuyait, c’était la suite du programme. Parce que ça ne s’arrêtera pas à un jacuzzi. Rien que d’y penser, ça lui tordait l’estomac. Il se lève. Direction salle de bain. Le seul avantage à ce que Liang ne soit pas là, c’est qu’il avait l’appartement pour lui tout seul. Enfin de l’intimité. Il passa de l’eau sur son visage. Il portait encore les vêtements de la veille –l’avantage des vêtements de sport, leur confort. C’est là qu’il pensa à Ji Hoon ; à lui, il ne devait rien lui cacher, du tournage. Il devait le tenir au courant de chaque minute qu’il passe. Quelques secondes plus tard, et il se rendit compte de l’illumination qu’il vient de voir. Qu’il est bête, c’était une évidence…celui-là, il allait voir ce qu’il allait voir.

« Message envoyé » ; ça, c’était fait. Avec ça, Ji Hoon rappliquerait d’ici quelques minutes. Même à 8h du matin. Qu’importe si c’est un jour de repos pour lui ou pas. Il n’aimera pas de voir que c’est faux, mais il fallait bien trouver un truc. C’était une urgence, une nécessité. Sauf que son frère ne l’aurait pas ainsi, et Jin Seok était en train de se dire qu’il allait falloir travailler ses arguments pour qu’il accepte ce qu’il voulait lui demander. Mais surtout rester calme.

Le temps qu’il arrive, Jin Seok fit un peu de message. Comme il est tout seul depuis le début de l’aventure de Liang, il s’était complètement relâché au niveau du ménage. Une occasion pareille, ça ne se reproduirait avant longtemps. Ce n’est qu’en entendant sonner qu’il réalisa qu’il avait complètement oublié de se changer. Holy shit. Et puis zut, ce n’est pas comme si c’était la reine d’Angleterre non plus. Ce n’était que son frère. Prions pour que celui-ci ne l’oublie pas quand il détaillera sa tenue. C’est fou cette passion pour les détails.

A plus tard, la vaisselle. C’est donc toujours vêtu de son jogging noir et son T-shirt blanc taille oversize, à moitié coiffé, qu’il lui ouvrit. Mô était ailleurs ; certainement dans la cuisine, attendant patiemment son repas, mais ça…ça attendrait. Il lui fit, d’une voix basse, comme il le fait d’habitude –le fait que ce soit le matin n’arrangeait rien. « Salut. Ça va ? ». En refermant derrière lui. « Merci d’avoir fait vite. » Super. Maintenant, il était là. Il n’y avait plus qu’à. Il s’y adossa, se sentant encore tout chamboulé de la veille, et le poids de la fatigue. Il croisa les bras devant lui, son geste de réconfort depuis toujours. Regardant sur le côté, il attendit que les commodités passent avant de le regarder droit dans les yeux, et lui répondre brusquement : « T’as des nouvelles de Liang ? ». Qu’il ne lui réponde pas non. Ce serait un mensonge. Le jeune paraissait calme, mais c’était un faux calme ; à la moindre parole maladroite, son aîné se prendrait une tempête.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

     Dim 16 Avr - 22:49
Calling your gemini
Jin Seok & Ji Hoon


Une émission merveilleuse. Son frère avait été si beau ! Bon, il avait sans doute énervé Haruto, à être aussi heureux et excité. Et il avait un peu vexé Kimyaki, mais il n’y pouvait rien, il ne contrôlait pas son admiration sans faille pour son jumeau. Il avait été très beau dans l’émission, bien que très peu à l’aise. Ça le désolait un peu. Ji Hoon serait parfait pour une émission de dating, il l’aurait embobiné dès les premières minutes, et bam, record d’audience pour leur couple. En plus, il savait que ça aurait marché parce qu’il était grand, beau, charismatique, drôle et toujours intéressant. En plus, son corps était parfait alors autant dire que dans ce jacuzzi, il aurait fait un malheur. Ça le désolait un peu, il y avait le mauvais Lee dans cette émission, mais Ji Hoon savait que ce genre de passage médiatisé lui était interdit. Il suffisait que l’une de leurs victimes le voit pour mettre à mal toutes leurs affaires. Le visage de Liang n’était pas connu, il pouvait par conséquent faire ce qu’il voulait. Petit veinard. Enfin, non, il préférait largement son rôle au sien. C’était peut-être plus dangereux, mais infiniment plus amusant que de juste observer ou réfléchir.

Ils s’étaient levés, avaient pris leur petit-déjeuner, avaient sorti Kimyaki ensemble… Ji Hoon ne pouvait s’empêcher d’être incroyablement heureux, de voir qu’ils retrouvaient peu à peu leur petite vie de couple. Ce n’était toujours pas comme avant, ça lui paraissait encore un peu bizarre, sans qu’il ne comprenne pourquoi, ni comment. Au fond, il savait que l’amnésie du Japonais le gênait sans qu’il ne puisse y faire quoi que ce soit. Il faisait avec, il n’avait pas le choix. Jouant avec son téléphone pendant que son meilleur ami était sous la douche, il fut un peu surpris de recevoir un message de son petit frère. Mò ? Pourquoi lui écrivait-il pour lui parler de ce chat ? Il devait craindre d’en parler à Liang. Répondant rapidement, il quitta le canapé, filant dans la chambre pour trouver des affaires. Un tee-shirt ferait l’affaire, et un jeans noir. Simplicité, magnificence de sa personne. Il enfila rapidement un gilet, s’assurant qu’il était parfait. Il pourrait se draguer lui-même. Mais s’il commençait, il n’allait plus s’arrêter. Il tombait trop souvent dans le piège. Prenant son portefeuille, il attendit que Haruto sorte de la salle de bain pour le prévenir qu’il devait rentrer, il lui promit de revenir rapidement avant l’avoir furtivement embrassé.

Il grimpa dans sa voiture, dernier cadeau de Jung Rin, qui avait du rentrer en Corée pour épouser un type bizarre, paix à son âme. La circulation était dense, comme toujours, ou presque. Il n’était pas vraiment inquiet, comme ça concernait Mo. Il espérait que ce n’était pas grave, il n’avait pas envie que la relation entre ses frères s’envenime encore. Ils étaient un peu stupide tous les deux. Une fois arrivé, il se faufila grâce à une voisin et grimpa rapidement jusqu’à leur étage, fulminant en constatant qu’il avait oublié ses clés chez Haruto, il se permit de sonner, attendant sagement qu’on lui ouvre. Ji Hoon sourit à son petit frère alors qu’il ouvrait la porte, le saluant en secouant la main. « Hey, ouais ça va, et toi ? » Il s’arrêta un instant pour le détailler. Pourquoi était-il comme ça ? Liang faisait au moins un minimum d’effort. « Y a le SDF en bas de l’immeuble qui m’a demandé de te dire qu’il sait que c’est toi qui lui a volé ses vêtements. Faudrait lui rendre ! » Ce n’était pas possible de s’habiller comme ça, c’était laid, ça faisait négligé. Pourtant, ce n’était pas comme si ce gosse manquait d’argent, il pouvait lui en donner, il pouvait lui payer une toute nouvelle garde-robe s’il le souhaitait. N’importe quoi, mais qu’il arrête ces excentricités vestimentaires.

« De Liang ? » Ji Hoon plissa le nez en voyant Mò plus loin. Il avait l’air d’aller très bien. Ji Hoon avait comme l’impression que le chaton n’avait été, en réalité, qu’un prétexte. « Tu sais bien, jeune enfant, que j’ai toujours des nouvelles de Liang ! » Depuis leur naissance, ils étaient totalement inséparables, s’ils ne se voyaient pas, ils s’écrivaient, alors évidemment qu’il savait où il était et ce qu’il faisait. « Pourquoi donc ? Il te manque ? Il va pas être très content quand il va rentrer. » Vu l’état du salon, il allait sans doute s’énerver. Ji Hoon fera tout pour ne pas être présent. « Tu pourrais faire l’effort de ranger un minimum, hein. » Si déjà il pouvait vivre ici gratuitement, mais Ji Hoon ne voulait pas avoir l’air de lui reprocher, il aimait bien que son frère vive avec eux, même si c’était compliqué. « Pourquoi tu me demandes ça ? T’as regardé l’épisode d’Ordinary Love ? » Malgré lui, un petit sourire se forma sur ses lèvres. Ça avait du l’énerver un peu ; même si en soi, il ne s’était rien passé d’intéressant.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________



I hate you
Nymphadora Tonks ☽ My heart is racing like it’s about to burst,I wanna know what’s next. My reasoning only gives me one answer, Call me crazy, I still want you. All that’s left for me is your deep scars and they’ll never fade.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Lun 17 Avr - 0:37
Calling your gemini
Ji Hoon x Jin Seok

✻✻✻ Ji Hoon, fidèle à lui-même ; toujours sur son trente-et-un, même à huit heure tapante. Bon sang, mais comment faisait-il ? Ça rendait fou des gens comme lui. Il n’y avait que lui pour pouvoir être aussi impeccable aux aurores. Il faisait repasser ses fringues pendant la nuit ? Il dort sans bouger et sans toucher l’oreiller ? Comment ça se passe ? Ah, on pouvait faire mille théories sur Ji Hoon. En tout cas Jin Seok en avait fait pleins, sur lui. Encore maintenant. Parce que même s’ils ont logés tous les deux chez le meilleur ami de son frère, il n’avait pas réussi à percer les mystères de son aîné. Tristesse et frustration. Enfin, Ji Hoon et ses secrets beautés, tout une histoire.

Aux formules de politesse, il se contenta d’un « Mh mh » aussi évasif qu’expéditif. Pas le temps pour ces conneries. Mais il fallait attendre encore un instant avant d’avoir une vraie discussion. Oui, là c’était le moment « scanner » de Ji Hoon ; qu’est-ce qu’il le déteste quand il fait ça. Il le décortiquait du regard comme ça, putain c’était pas censé être impoli de regarder fixement les gens comme ça ? Jin Seok l’inscrirait bien dans le code de politesse internationale à dimension multiculturelle ; en prévention des récidivistes comme Ji Hoon qui voyagerait d’un pays à un autre pour échapper à la loi. J’vous jure. Première remarque : une vanne de très mauvais goût sur les SDFs et ses vêtements. Jin Seok voulut faire mine de ne rien entendre, mais ses sourcils décidèrent de montrer une partie de son amertume. Quel crétin, pensa-t-il profondément. Le pire, c’est qu’il se croyait drôle, son frère. Il marmonna à voix basse en regardant le sol au pied du mur d’en face, blessé. « Mh, super. C’est bon ? T’as fini ? T’as fait ta blague du jour, t’es content ? ». Content de l’avoir rabaissé ? Comme s’il devrait se sentir bien après ça. Ça l’énervait qu’il soit si méchant parfois, ça n’arrivait jamais aux bons moments. Ça aurait être agressif, mais il n’en avait pas la force sur le moment. S’il commençait, il n’arriverait jamais à lui demander le service qu’il voulait de base.

Oui, Liang. Comme s’il était sourd. Quel comédien celui-là, franchement. Il ne broncha pas, le laissant halluciner tout seul. La réponse à sa question avait la qualité d’être spontanée…et tout à fait honnête. Son cœur se retourna. Il avait raison. Ji Hoon et Liang restaient en contact quoi qu’il arrive, et tant pis pour les autres. Ça lui trouait le cœur. Et la légèreté avec laquelle il avait répondu…non, sans commentaire. Pourquoi il le lui demande ? Pardon, il avait bien entendu… ? Il se croyait drôle là encore ou bien… ? Au commentaire sur le désordre, il se contenta d’hausser les épaules ; ça veut dire je-m’en-fous-fous ou cause toujours dans son langage corporel très complexe. Là, ça penchait pour la première traduction. L’état de l’appart’, c’était le cadet de ces soucis actuellement. Qu’est-ce qu’il s’en fout de ça : il vient de lui dire que Liang le contactait en pleine tournage d’Ordinary Love, c’est tout ce qu’il y a d’important là.

Nouvelle question bête. Le plus jeune fronça foncièrement les sourcils, énervé. Mais c’est qu’il a décidé d’être bête aujourd’hui, comme c’est formidable. Il ne va pas se retenir très longtemps, le jeune le sent bien. « A ton avis ? Tu croyais quoi ? » Sans le vouloir, le ton de sa voix montait crescendo, comme sa colère. « Je l’ai appelé plusieurs fois hier soir, il ne me répond pas. J’ai réessayé ce matin, il est toujours sur messagerie quand c’est moi qui l’appelle, et là, tu viens de me dire que toi il te tient au courant… ! Mais il se fiche de qui ?! Tu te rends compte ?? » Non, il ne devait pas se rendre compte. Ji Hoon n’était pas amoureux. Ji Hoon ne tombait jamais amoureux. Parti dans sa lancée, il ne savait pas pourquoi, mais il avait besoin de lui exprimer sa révolte. « Il savait pour Haruno et moi ! Il savait qu’il y avait des limites à ne pas franchir, mais il l’a fait… ! Tu trouves ça normal toi ?! Une fille que tu aimes et que… » coupé par les vibrations de son portable, il s’interrompit de lui-même. Il ne les avait pas senties, il les avait entendues. Oui, car c’était dur de sentir ses poches dans ses amples joggings.

Oh Seigneur…il crut qu’il allait mourir sur place. De rage. C’était Liang. Quand on parle du loup, il se pointe. Par SMS. Il leva la main comme pour s’exprimer, puis la rabaissa…il bouillonnait de l’intérieur. Il murmura, scandalisé. « Mais il se fout vraiment de moi… ». Il relut en diagonale une deuxième fois. Non. Il avait bien lu. C’était bien Liang qui lui a écrit ça. Cet infâme message. Il échangea avec son frère un regard haineux –oh pas envers lui, bien sûr. « Tu devineras jamais ce qu’il vient de m’envoyer… ! » . L’écran sous le nez, il lui lit à haute voix, en essayant de prendre la voix de Liang, comme il le lui aurait dit en face, s’il avait été là, et que le message serait vocale et non écrit. « ’’tu vas commencer par te calmer et réfléchir à ce que tu dis et à ce que tu regardes, surtout. Après, peut-être qu'on pourra en parler en adultes, parce que je ne verrai rien du tout en rentrant. Bonne journée Jin Seok.’' …MAIS POUR QUI IL SE PREND ?! Il veut me faire croire que j’ai mal vu en plus !!  » Il quitta tout, sa messagerie, tout, nerveusement, et recroisa les bras devant lui, gardant son portable à la main. Regardant à nouveau son frère, il chercha du soutien auprès de lui. « Franchement, tu ne trouves pas qu’il abuse ?! De un il ne répond pas au téléphone sauf quand c’est toi, comme par hasard, et il attend le matin pour le faire par texo…qu’est-ce qu’il me gonfle !! Et ne lui trouve pas d’excuse ! Il n’en a AU-CUNE ! » . Parce qu'il le voyait venir à des kilomètres sur ce coup-ci, ce qui ne le gênait pas habituellement, mais aujourd'hui il n’y arriverait pas. Ce serait trop malvenu. Si Ji Hoon voulait un jour voir une réaction à chaud d’un épisode d’Ordinary Love, la voici. C'était rare pour son frère de voir le plus jeune s'emporter.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

     Lun 17 Avr - 14:40
Calling your gemini
Jin Seok & Ji Hoon


Plus jeune, il acceptait sans mal les vêtements que parvenaient à acheter sa mère, il les mettait sans broncher, même si ça faisait un peu mal à sa fierté parfois. De toute façon, à l’école, il ne tolérait aucune moquerie. Quiconque tentait de se moquer de lui ou de sa famille finissait par le regretter amèrement. Il avait cette technique assez efficace de se vanter de tout. S’il était confiant sur ce qu’il était, sur ce qui le concernait, comment pouvait-on l’attaquer ? On attaquait les gens sur ce qui les rendaient inconfortable les concernant, si les autres ne trouvaient rien, il ne pouvait pas le faire. Jamais le jeune métis n’avait demandé plus que ce que ses parents pouvaient lui offrir. De toute manière, dans leur dos, ils trouvaient toujours des solutions avec Liang, pour en obtenir un peu plus. A échelle moindre comparé à ce qu’ils faisaient désormais.

Ji Hoon s’en foutait pas mal de vexer son pauvre petit-frère. Il fallait qu’il se réveille un peu. Une bonne estime de soi commençait par son apparence. On ne s’habillait pas pour les autres, mais pour soi-même. On avait bien plus confiance quand on prenait soin de son image que lorsqu’il se laissait totalement aller. Le Coréen faisait attention à ce que son jumeau prenne soin de tout ça également, aussi timide qu’il pouvait être, s’il commençait par s’habiller mal et à avoir les cheveux gras, ça n’irait pas. Il savait que ça marchait. Quand il l’avait rencontré, Haruto ne s’habillait pas aussi bien et ne prenait pas autant soin de lui. Il était aussi bien plus renfermé et coincé.  Mais ça avait changé, parce qu’il faisait attention maintenant. Un soupir quitta ses lèvres à la réponse de son cadet et doucement, il secoua la tête, plein de désespoir. « Si seulement c’était une blague ! »

Mais ils allaient laisser ça de côté pour le moment. Il n’était pas venu pour se faire du mal en regardant son petit frère. Il y avait autre chose et rapidement, il comprit que le prétexte était totalement fictif. Mò allait visiblement pas trop mal. Petite remarque sur le ménage, pour la forme, puis revenir sur le sujet Liang… Et lancer la bête. Pinçant les lèvres, Ji Hoon se laissa tomber sur le canapé pour être plus à l’aise alors qu’il l’écoutait. Il avait l’air bien énervé ! Ah, l’amour, l’amour. La jolie petite Kamiya ne devait même pas s’en douter. Fronçant les sourcils en l’entendant hausser de plus en plus le temps, il fit un geste sec de la main pour le couper entre deux temps de parole et lui faire signe de baisser d’un ton avant de l’autoriser à répondre. Si déjà il lui faisait grâce de sa divine présence, il n’allait pas non plus lui casser les tympans !  Sagement, il l’écouta s’exciter sur Ordinary Love, s’amusant de le voir si énervé. Au fond, il pouvait le comprendre. Il avait réussi à s’énerver tout seul pendant une fraction de seconde rien que d’imaginer Haruto dedans.

Il n’eut pas le temps de répondre, un sms venait d’arriver. Liang. Et il ne calmait pas les ardeurs du plus jeune.  Il sourit un peu en l’entendant imiter Liang. « Oh, tu le fais vraiment bien, j’ai l’impression de l’avoir en face ! » Et le pire dans l’histoire, c’était qu’il ne plaisantait pas, il avait vraiment l’impression de voir Liang. A nouveau, il laissa Jin Seok parler, attendant qu’il termine pour intervenir à son tour. « Alors, déjà, il a raison, tu dois te calmer, ça ne mènera à rien que tu cries avec lui, il est plus intelligent que toi, c’est toi qui auras l’air con au final. » Il ne fallait pas plaisanter avec Liang. « L’émission a été diffusé hier soir, on n’en a même pas parlé, tout ce qu’on s’est dit c’est bonne nuit et bonjour pour l’instant. » Ils préféraient se parler en face à face en général, sauf qu’ils n’avaient pas le choix. Quitta le canapé, il attrapa son frère pour le forcer à s’y asseoir, revenant à côté de lui.  « C’est une émission télévisée, Jin Seok. Ils font tout pour faire de l’audience, t’as bien vu toi-même qu’ils étaient pas à l’aise, ni Liang, ni Haruno. Il a pas choisi d’être avec elle, et il s’est engagé dans l’émission, il pouvait pas refuser. » Sinon, il l’aurait fait. Ji Hoon avait vu la détresse dans le regard de son jumeau quasiment chaque fois qu’il passait à l’écran. « Faut pas voir ce que la production impose mais les têtes des candidats. » Observer les gens pour mieux les manipuler, il avait appris à le faire depuis l’enfance, ce n’était probablement pas donner à tous. « C’est ton frère, t’as pas à avoir des réactions aussi excessives envers lui, tu dois lui faire confiance. Je veux dire, c’est Liang, c’est bien de la dernière personne dont tu dois te méfier vis-à-vis de ta copine. » Il avait déjà du mal comme ça avec les femmes, Ji Hoon doutait qu’il aille draguer la fille que son petit frère convoitait.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________



I hate you
Nymphadora Tonks ☽ My heart is racing like it’s about to burst,I wanna know what’s next. My reasoning only gives me one answer, Call me crazy, I still want you. All that’s left for me is your deep scars and they’ll never fade.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 21 Avr - 20:51
Calling your gemini
Ji Hoon x Jin Seok

Oui, oublions cette mauvaise blague. Foutons-la aux oubliettes, elle et l’humour non-communicatif légendaire de son frère pour le moment. C’était blessant. Et il ne s’en rendait même pas compte, le jeune en était certain. C’est fou qu’à son âge il ne fasse pas plus attention à ce qu’il dise, les mots peuvent atteindre. Heureusement qu’il le connaît. Il faisait donc comme s’il n’avait rien entendu, enchaînant rapidement sur la suite, le réel problème de l’histoire. Il n’arrivait pas à s’arrêter, s’il n’y avait pas eu ce message il aurait continué pendant bien une heure à vociférer sur leur aîné, et voir Ji Hoon si attentif ne l’aidait pas ; au contraire, ça galvanisait toute la colère qu’il emmagasinait en lui depuis la veille. Même s’il lui faisait signe de se calmer, ce n’était que reculer pour mieux sauter à la prochaine.

Ce message…bon sang, il pouvait en dire beaucoup. Il l’aurait bien fait, mais à parler aussi rapidement, il perdait le fil de ses pensées. Son frère avait trouvé la bonne occasion. Nouvelle vanne. Celle-ci, il aurait pu en rire…si le contexte n’était pas aussi sérieux. Encore une fois, il avait l’impression que son frère se moquait de lui, et il le prit mal. Mais il prit sur lui, ne voulant vraiment pas se disputer avec lui. A défaut de dire quelque chose, ses traits se durcirent quelque peu, avant de continuer, expiant la négativité du pique de Ji Hoon. Quand celui-ci reprit la parole, son ton calme l’apaisa un peu, mais que pendant un bref moment. Le « il est plus intelligent que toi » passa très mal. Fronçant les sourcils, il décroisa les bras et tonna, scandalisé par ses propos, sous fond de jalousie. « Plus intelligent que moi ?! Ah ben ça va alors ! Je serais un con quoi qu’il arrive puisque j’en suis un à côté de lui !! »  S’il le coupait, tant pis. Il voulait peut-être lui donner un conseil en lui disant de rester calme, mais cette remarque sur Liang avait tout ruiné en une seconde, et elle lui faisait du mal. Ça lui faisait mal que Ji Hoon le trouve bête en plus d’être laid. Il lui dit ensuite qu’ils ne se sont pas parlé plus que ça. Jin Seok avait du mal à le croire. On dirait qu’il se rattrapait. Il essayait de le scruter pour voir si c’était vrai, mais il trouvait toujours son grand frère aussi dur à sonder. Même de très près. Ji Hoon l’avait effectivement rapproché de lui, le faisant s’assoir sur le canapé, ce à quoi le plus jeune ne fit aucune résistance. Queen Ji Hoon qui touche son avorton de frère, quel honneur.

Il le regarda un instant avant de regarder leurs pieds. Il essaya de réfléchir à ce que son frère lui disait, pesant le pour et le contre, mais il n’y avait rien à faire. Il pouvait atomiser chacun de ses arguments facilement. Jin Seok était dégoûté. Même s’il lui avait dit de ne pas le faire, Ji Hoon excusait son frère en tout…c’était un retour amer du « il est plus intelligent que toi ». Il croisa à nouveau les bras devant lui. La fin l’acheva. Encore le sempiternel « c’est ton frère, bla bla bla, donc tu ne dois pas bla bla bla  », c’est toujours pareil. Le respect des hyungs et toutes ces conneries. Il leva les yeux au ciel, se sentant totalement incompris dans cette pièce. « Justement… » Il le regarda à nouveau. Commencer une phrase et ne pas la finir, sa spécialité quand il essayait de réfléchir un minimum. Ça permet d’éviter ce dire la première chose qu’il pense. « …c’est ça le problème. Il est mon frère, mais je ne lui fais pas confiance. Même s’il  n’est pas un Casanova comme toi, il a déjà prouvé qu’il était capable de nous faire des coups bas. Et tu sais de quoi je parle. » Liang, le frère tout doux tout gentil qui a déjà trahi son jumeau à cachant la mort de papa. C’était de ça, qu’il parlait, d’une voix mauvaise. Personnellement, cette affaire ne l’avait pas beaucoup affecté, ça avait juste confirmé la mauvaise opinion qu’il avait sur lui -fourbe et égoïste- mais il savait que ça avait beaucoup plus touché son aîné Ji Hoon. Après un temps de pause, il reprit, regardant vers la table basse. « Je sais que c’est une émission, que c’est scénarisé, mais dans un contrat tu conserves un minimum de droit. Tu ne vas me faire croire qu’il était écrit dans son contrat : doit faire un jacuzzi nu avec sa partenaire, non ! Il avait le droit de refuser ! » Il ferma les yeux momentanément, pour réfréner l’afflux de colère qui revenait. Non il n’avait pas été complètement nu dans l’eau, mais c’était tout comme pour lui. Seulement un pauvre short pour cacher la tuyauterie, ce n’était pas ça, être habillé. Il le regarda. «  Elle, ça se comprend qu’elle soit gênée, c’est une fille, qu’elle connaît en plus, mais lui… ! Excuse-moi, mais il n’avait pas l’air de souffrir le martyre. Il a dû bien se rincer l’œil. » Il souffla sur le côté. A repenser la scène qu’il a vu hier soir, ça le mettait en rogne Vivement qu’il le revoie, Liang, pour lui dire sa façon de penser. Il passa nerveusement la main dans ses cheveux, murmurant tout bas : « Si jamais il la touche… » Il pensait à bien plus qu'un massage. Mais c'était impossible de savoir puisqu'il ne termina pas la fin de sa menace. C’en était une, le ton y était, mais c’est en réalisant qu’il voulait la regarder pour soi qu’il la termina dans sa tête. Il se leva brusquement, puis commença à se rendre dans la cuisine. Ça lui changera un peu les esprits.  Il lui demanda en se retournant. « Tu veux boire quelque chose ? » Histoire de passer un meilleur moment avec lui. Il espérait qu’il ne se soit pas trop japonisé sur ça. Ce qu’il appelait boire, c’était de l’alcool. Vu l’heure matinale, il s’en tiendrait à de la bière.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

     Mar 25 Avr - 23:12
Calling your gemini
Jin Seok & Ji Hoon


Jin Seok était susceptible. Depuis toujours, probablement, et Ji Hoon le savait bien. Il s’emportait rapidement et réinterprétait chaque parole prononcer. Au fond, ça amusait assez l’aîné. Le cadet ne devrait pas réagir comme ça, il se faisait du mal. Ça allait lui jouer de mauvais tour. Il ne disait pas qu’il était stupide, mais l’intelligence de Liang était prouvée depuis bien longtemps. Il ramenait toujours des bulletins impeccables, trouvaient des réponses à chaque problème… Ji Hoon avait toujours été tout son contraire, il ne comprenait pas grand-chose. Après bientôt cinq ans au Japon, il lui arrivait encore de faire des fautes monumentales et ne maîtrisait presque pas ses kanjis, tandis que son frère était désormais parfaitement bilingue et savait lire la plupart. Il savait que Jin Seok n’était pas bête, il devait être plus intelligent que lui. Ce qui en soit, n’était pas bien difficile. Il reconnaissait beaucoup de qualités au plus jeune, ce dernier refusait simplement à la fois de les utiliser, et encore plus de les montrer.

C’était mieux de ne pas rebondir là-dessus, au final. Jin Seok était bien trop énervé pour l’écouter, ça le désolait un peu. Il ne voulait pas qu’ils continuent à s’embrouiller ainsi. Le métis avait bien compris que le plus jeune leur en voulait d’être parti, il ne comprenait pas qu’ils n’avaient jamais eu le choix. La conversation n’avait jamais eu lieu, en plus d’un an. Ils devraient, sans doute. Mais Jin Seok ne semblait pas prêt à les écouter et lui-même ne saurait comment réellement expliquer. Cependant, revoir son petit frère lui avait manqué, malgré tout, il était heureux de l’avoir près d’eux. Pour que son bonheur soit complet, il ne manquait que sa mère et ses sœurs. Ji Hoon ne voulait plus quitter le Japon, il considérait que sa vie était ici désormais, cependant, il voudrait égoïstement que sa famille les rejoigne.

Calmer le plus jeune était sa priorité. Il espérait que ses mots trouvent écho en lui, mais cela semblait mal parti. Ji Hoon resta un instant à le fixer, bêtement, en entendant sa réponse. Ses dents se serrèrent malgré lui en revenant un peu plus d’un an en arrière. Leur père. Au fond, ça n’était toujours pas passé. Il lui avait pardonné, parce qu’il aimait Liang plus que tout au monde, son jumeau était ce qu’il avait de plus précieux, son autre moitié, sans lui, il n’était pas totalement complet. A eux deux, ils formaient une personne absolument parfaite. Mais il l’avait trahi, il lui avait menti. Il l’avait privé des derniers instants de leur père, il l’avait privé de derniers adieux dignes. Liang avait ses raisons. Elles étaient mauvaises, mais il en avait. « C’était pas pareil. » Il devrait sans doute le dire moins sèchement. Il ne voulait plus y penser, il faisait tout pour oublier ça. il ne voulait pas que la mort de son père soit lié dans sa tête à un sentiment d’amertume.

Il laissa Jin Seok parler, il le laissa exprimer toute sa colère, ce qu’il ressentait vis-à-vis de l’émission. Ji Hoon n’avait pas vu jusqu’au bout pour des raisons personnels, mais il admettait volontiers que les mises en scène laissaient à désirer. A la place des producteurs, il n’aurait tout simplement pas diffusé Liang et Haruno. Cependant, au vu de la célébrité de la demoiselle, ça valait sans doute sa part d’or. « Oui, quoi ? » Qu’est-ce qu’il ferait, si Liang la touchait ? Son regard légèrement sévère croisa celui du plus jeune. Suivant du regard son frère qui se levait, il arqua un sourcil à sa proposition. « Non, ça ira. Et si tu comptes te chercher de l’alcool, tu peux tout de suite revenir poser ton cul sur le canapé. » Il concevait que son frère boive avant l’âge, enfin, l’âge, il l’avait en Corée du Sud, mais pas si tôt le matin. Avec sa petite constitution, il allait finir ivre et il n’avait pas envie de l’écouter chouiner davantage.

« Liang avait l’air tout autant mal à l’aise qu’elle, ça se voyait que ça ne lui plaisait pas de faire ça. » Et ils avaient beaux avoir cinq ans d’écart, leur frère n’était pas non plus beaucoup plus expérimenté que la jolie Kamiya. « C’est pas le genre à se rincer l’œil sur une fille, comme tu dis. Je pense pas que Haruno soit son genre de toute façon. » Encore heureux, sinon ça causerait bien des soucis, aussi bien entre ses frères qu’avec l’aîné de la fratrie Kamiya. Haruto était tellement possessif avec sa petite Princesse. Il comprenait la jalousie de son petit frère, il était pareil, au fond. Il était peut-être même pire, parfois, il plaignait Haruto. Puis il se rappelait que Haruto avait quand même sacrément de la chance d’avoir un homme aussi sexy et parfait dans sa vie et il se sentait mieux. « Jin Seok, tu sais, si tu traînes avec Haruno, il y a des chances pour que quelqu’un passe avant toi. Mais ça ne sera pas ton frère. » Aucun des deux, d’ailleurs. Ji Hoon n’avait jamais été particulièrement attiré par la petite Kamiya. Principalement parce que dans sa tête, il voyait encore cette jeune demoiselle en uniforme de collégienne que Haruto lui présentait il y a déjà cinq ans. Son sourire se fit plus doux, plus bienveillant alors qu’il se levait du canapé, allant doucement ébourrifer les cheveux du plus jeune. « Et tu sais que t’as toutes tes chances avec elle. T’es un Lee, non ? T’as tout pour la charmer, prends juste plus confiance en toi, arrête de douter et de voir de la concurrence partout. » Surtout venant de Liang, c’était vraiment ridicule. Haruto n’avait pas tout à fait tort, ils n’iraient pas bien ensemble. « Elle serait bête de ne pas voir la chance qu’elle a. » Et il le pensait, même s’il se moquait souvent de lui, ça restait son petit frère. S’il se perdait un peu, Ji Hoon savait bien ce qu’il valait au fond.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________



I hate you
Nymphadora Tonks ☽ My heart is racing like it’s about to burst,I wanna know what’s next. My reasoning only gives me one answer, Call me crazy, I still want you. All that’s left for me is your deep scars and they’ll never fade.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 27 Avr - 20:31
Calling your gemini
Ji Hoon x Jin Seok

C’était pas pareil ? Vraiment ? Ah oui, c’est donc pour ça qu’il prenait cet air courroucé ? Non, on ne la faisait pas à Lee Jin Seok. Non, c’était du pareil au même, même Ji Hoon le pensait, mais il n’osait pas l’avouer ; c’est comme ça que le jeune le voyait les choses. S’il ne le pensait pas, sa voix serait restée neutre. Il le pensait, Jin Seok en était certain. Ils étaient d’accord là-dessus. Fort de cette certitude, sa colère diminua d’intensité.  Oui le jeune était impulsif et pouvait s’emporter facilement, mais c’était toujours pour de bonnes raisons –à son sens. Sûr qu’il leur en veut toujours pour ce qui s’est passé l’année dernière, ne cherchant pas à savoir au-delà des raisons déjà données à distance par ses grand-frères. Qu’ils ne soient non plus venus à l’enterrement de leur père l’avait marqué, et que ce soit à cause des cachoteries de Liang ou pas, ça n’avait été qu’un prétexte pour lui. Mais il ne pouvait que se sentir proche de Ji Hoon à voir leur frère dans cette émission, fricoter avec Haruno, cela représentait une nouvelle trahison. Encore une fois, Liang prive l’un de ses frères d’une rencontre. Mais laissons cette conversation  de côté, rien que de l’évoquer, il se trouvait exagérément calme. Un comble pour sa conscience familiale.

Croisant son regard, il lui répondit du tac-au-tac : « Rien ». Mensonge. Il l’avait pensé, très fort. Mais il pensait que Ji Hoon n’était pas assez dans sa tête pour ne rien y voir. Son regard ne l’impressionnait pas le moins du monde.  Il s’était levé, ensuite. Ah, l’alcool. Il poussa un soupire contrarié, une mine dépitée. Loupé. Son frère s’est bien japonisé sur ça, la loose. Il croisa les bras devant lui, et s’avança vers le canapé, en regardant ses pieds. Il pensa qu’il devrait jeter ces chaussettes, tiens. Il s’arrêta à dix centimètres du canapé, et le fixa, ennuyé ; non, il revient mais il ne s’y assiéra pas, et toc. C’était puéril mais c’est tout ce qu’il méritait.

Il l’ennuya. Littéralement. Il lui répétait globalement la même chose, que Liang était vraiment mal à l'aise, que ça se voyait…ils n’avaient pas regardés le même programme hier soir, se disait le jeune. Pas le genre à se rincer l’œil ? Pas son genre ? Pitié, un homme reste un homme…le jeune Lee dut regarder brièvement sur le côté pour se retenir de couper la parole à son aîné. Ce dernier commençait à être insupportable à le défendre comme ça. Par contre, la fin le rendit plus attentif. Le regardant à nouveau, il se sentit plus nerveux à ses mots. Ji Hoon avait diablement raison. Il traînait avec la belle Haruno, à tort…et malgré lui-même. Dur rappel à la réalité. Et cette émission attirera plus de convoitises encore. Cette pensée le mina, regardant le sol à cause des tristes pensées qui immergèrent de son esprit. Il l’entendit se lever.  Il n’y prêta pas attention.

Grande surprise de sa part, son hyung vint l’encourager, lui remonter le moral…il se sentit gêné quand il le toucha, levant les yeux sur lui quand il toucha à ses cheveux, assez penaud. C’était tellement rare, un geste tendre de sa part, qu’on y croyait à peine. En un instant, il chassa sa rancœur. Ça le touchait qu’il croit en lui. Il le scruta, les sourcils arqués, essayant de chercher toutes les particules de vérité qui pouvaient exister dans son regard bienveillant de grand frère. Il lui fit d’une petite voix. « Tu crois ? ». Il avait tellement envie de le croire, ça sonnait tellement juste, tellement vrai…mais le silence radio de la belle mettait à mal son ego plus ou moins solide. « On se voit de moins en moins, elle me dit qu’on ne peut pas se voir en ce moment à cause de ces activités avec l’agence…alors tu peux comprendre que j’en veux à Liang qu’il soit avec elle dans cette émission. ». Sa voix était plaintive sur la fin, il n’y pouvait rien ; elle lui manquait, et ça lui faisait du mal de voir Liang se faire masser au soleil par sa dulcinée. « Tu me comprends ? Hein que tu me comprends ? » insista-t-il. Il avait vraiment envie de se faire plaindre. Mais pas que. « Ji Hoon…tu peux appeler Liang ? Maintenant ? Il faut vraiment que je lui parle. » dit-il en essayant de garder son air de chien battu tout en étant sérieux. Pourvu que le grand l’ait pris en pitié, c’est ce qui comptait maintenant. Qu’il ait pitié de lui pour le faire, pour avoir une chance d’engueuler son crétin de jumeau d’avoir fait ça à LUI, son petit frère.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

     Mar 2 Mai - 22:19
Calling your gemini
Jin Seok & Ji Hoon


La mésentente entre ses frères lui donnait mal à la tête. Ils ne pouvaient pas faire des efforts, l’un vers l’autre, c’était pourtant simple. Accepter l’autre comme il est, tout ça. il acceptait bien de voir Jin Seok s’habiller comme un gueux, et on savait tous ce que ça lui coûtait d’accepter ce genre de chose ! Ji Hoon aimait tellement tout ce qui se rattachait au style vestimentaire, à l’apparence, à l’image de soi, ça lui faisait clairement du mal quand son petit frère, qui partageait son sang, osait s’accoutrer de la sorte et montrer si peu de respect envers sa petite personne. Néanmoins, il acceptait sa condition actuelle, par grandeur d’esprit et par amour. On devait accepter sa famille comme elle était, il le savait depuis bien longtemps déjà, et il l’avait toujours aimé ainsi, sans avoir besoin de plus.

Cependant il n’acceptait pas que Jin Seok puisse manquer de respect envers Liang, encore moins qu’il le menace d’une quelconque façon. C’était tout simplement inadmissible. Depuis toujours, il avait défendu son jumeau, contre et envers tout, il voulait le protéger. Il n’avait jamais été très fort, très combattif, à l’école, il le défendait toujours, se battant avec le premier qui essayait de se moquer de lui, faisant passer l’envie à tous de le toucher ou de s’en prendre à lui. Il le faisait avec Jin Seok aussi, moins violemment si ses détraqueurs avaient son âge parce qu’ils étaient plus impressionnables. Il était fort, ou du moins, Ji Hoon avait tout fait pour le devenir, il usait de violence un peu trop facilement, et l’année dernière, ils avaient bien failli tout perdre à cause de cela. Ils avaient perdu beaucoup ce soir là, mais pas ce qu’ils imaginaient. Ils avaient perdu leur liberté, celles qu’ils avaient depuis toutes ces années. Ils étaient coincés mais ils devraient faire avec, à l’heure actuelle, ils n’avaient pas encore trouvé la moindre solution.

Actuellement, il devait plutôt se concentrer sur son frère. Le secouer ne servait à rien, la manière douce trouverait peut-être écho en lui, du moins, il l’espérait. Quittant le canapé, il avait tenté de le rassurer, dire ce qu’il pensait. Haruno allait finir par continuer sa vie sans lui s’il restait comme un idiot à attendre que les choses se passent. Elle était un peu – beaucoup – coincée, mais elle n’allait pas l’attendre éternellement. Surtout qu’elle ne devait pas réellement l’attendre pour l’instant, il fallait se montrer réaliste. Mais il croyait en son frère, il pouvait la séduire, il pouvait lui plaire, s’il savait comment s’y prendre, s’il arrêtait de perdre son temps avec des conneries et des histoires stupides de rivalités entre frères. Il hocha la tête pour confirmer ses problèmes, accentuant son sourire. Un Lee pouvait tout faire.

Oui, il pouvait comprendre son désarroi, c’était difficile, quand la personne qu’on aimait ne pouvait plus nous accorder le temps qu’on voudrait. Il hocha encore une fois la tête quand il lui demanda s’il comprenait. « Oui, oui, je comprends, Jin Seok. » Même s’il aurait été du genre à s’imposer quand même, comme il l’avait fait pendant deux ans au moins avec Haruto qui prétendait devoir travailler sa thèse. Mais ce n’était pas le même caractère. Sa requête le laissa perplexe quelques secondes avant qu’il ne lâche un petit soupir qui termina en un sourire. « Seokie, je comprends, c’est vrai, vous devez vous parler… » Il sortit son téléphone, ne le déverrouillant pourtant pas. « Tu dois parler à Liang, oui. » Il resta un instant pensif. « Je me demande ce que fait Haruno pendant ce temps là. Sûrement continuer sa petite vie et penser de moins en moins à toi comme tu préfères appeler ton frère pour lui faire des reproches inutiles ? Me prends pas pour un con, Jin Seok, j’ai pas que ça à foutre. » Cet air de chien battu, Ji Hoon l’avait quasiment inventé, ce n’était pas lui qu’on prendrait facilement par les sentiments, sauf s’il le voulait bien. Après tout, ce genre de chose, c’était son métier, sauf qu’il savait bien mieux s’y prendre que la crevette qui lui servait de petit frère. « Sors-toi les doigts du cul et revoie tes priorités, Liang en aura rien à foutre de ce que tu vas lui dire, tu vas perdre ton temps. » Comme d’habitude, mais il se retenait bien de l’ajouter. Las, il se laissa tomber sur le canapé. « Quoique je te dise, tu vas pas m’écouter, hein ? Tu t’en fous ? » Son ton était un peu plus sec, à la limite de l’agacement. A force, il ne savait plus quoi faire de lui.



✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________



I hate you
Nymphadora Tonks ☽ My heart is racing like it’s about to burst,I wanna know what’s next. My reasoning only gives me one answer, Call me crazy, I still want you. All that’s left for me is your deep scars and they’ll never fade.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Jeu 11 Mai - 22:54
Calling your gemini
Ji Hoon x Jin Seok

Hélas, il avait raison pour Haruno. Ça lui faisait mal de l’admettre et de l’entendre, mais Ji Hoon avait raison. Cela faisait des mois que le jeune jouait à l’ami du frère de son frère, s’enfermant tout seul dans la friend zone de la jeune idole. Il savait au fond de lui qu’il était en train de faire du sur place, mais il le niait en permanence. Il s’obstinait à se dire que c’était la meilleure tactique à avoir avec Haruno, qu’il était encore trop tôt pour passer à l’étape supérieure, qu’ils n’étaient pas encore assez proches pour se le permettre sans ambigüité entre eux…il avait la trouille du râteau. Venant d’elle, ça lui ferait trop mal. Il en était conscient. Il sait aussi que son grand frère est la personne la mieux placée dans son entourage – la mieux placée dans tout le Japon, il s’en couperait la main- en ce qui concerne les filles. Mais pour les emballer. Pas pour se mettre en couple. C’est ça qui le gêne de lui en parler. Ji Hoon n’ait jamais sorti avec une fille par amour. A partir de là, se passer de ses conseils était une évidence.  Qu’est-ce que peut comprendre un dragueur invétéré d’un amoureux transi ? Connaissait-il même assez Haruno ?

Cependant, son aîné semblait quand même avoir un peu de compassion pour lui, lui qui devait supporter de voir Haruno dans un programme de dating avec son frère, en tenue indécente…l’horreur. Et ça va être diffusé pendant des semaines. Des semaines à voir ça à l’écran, puis sur les réseaux sociaux parce que les fans font des captures de leur couple chouchou…Ji Hoon semblait le voit ça aussi. Sur le moment, ça lui fit du bien de le voir un peu plus de son côté. Voyons voir s’il le serait jusqu’au bout pour une fois. Bon, c’était le prendre par les sentiments, mais ce n’était pas contre lui. Après tout, Ji Hoon l’a fait toute sa vie, ce n’était pas lui qui allait le lui reprocher, si ? Si. Parce qu’il vient juste de le griller.

Le jeune s’était déjà cru victorieux quand l’aîné sortit son portable, suivant attentivement ses gestes du regard. Il trouva un peu suspect qu’il ne le déverrouille pas tout de suite, mais il s’était dit que c’était son esprit. Que son grand frère était un peu étourdi. Mais la suite le refroidit. Il fronça progressivement les sourcils, vexé. En plus de se faire reprendre, il remuait le couteau dans la plaie. C’était bas, c’était vraiment très bas. Son frère l’injonctiva sans détour, mais il n’entendit que la moitié. Il détourna les yeux de son frère, fixant le sol avec colère. Putain, c’était mort…impossible d’avoir Liang jusqu’il revienne du tournage. Il en rageait, intérieurement. C’était trop long à attendre !

Il regarda son frère de loin, assis dans le canapé, alors que lui se tient toujours debout, les bras croisés avec une mine énervée. C’est quoi cette remarque à deux won ? Il l’écoutait déjà bien assez.  « Mais nooon, ce n’est pas ça… » commença-t-il, râleur. « C’est que tu lui trouves tout le temps des excuses pour tout, alors que moi, à t’entendre, je fais toujours mal ! Mais Liang, il fait tout bien, avec lui il n’y a pas de problème, c’est pas juste. » Il entendit un bruit rapide sur le côté. Il tourna la tête et vit la queue de Mô, filer à toute vitesse, attraper une souris imaginaire dans les chambres. Il en eut un sourire gêné ; ah oui, Mô était supposé souffrant ou malade, il ne sait plus. Bon, au moins Ji Hoon voyait que ce n’était rien, ça pouvait le sauver…ou pas. Il croisa les yeux de son aîné, et lui montra son sourire malin. Il ne se sentit pas très fin sur ce coup-là, mais il essaya une dernière tentative… « …tu vois, Mô va mieux. C’est parce que tu es là. » La crédibilité à son paroxysme. A s’entendre, il eut une envie de fou rire qu’il cacha difficilement. Il porta la main à sa bouche, mais c’était trop tard. La situation était trop cocasse pour faire comme si de rien n’était. Hoonie avait peut-être raison, sa jalousie envers son frère prenait des proportions ridicules…

Le fou rire passa, il réussit à se reprendre, plus détendu. Il s’avança vers lui, bredouillant. « Désolé…il fallait que je trouve un truc…tu vois ? … » Mouais. Pas sûr qu’il le croie, qu’il lui accorde ne serait-ce qu’une once de la crédibilité juste après le passage éclair de Mô. Il passa la main sur son front puis dans ses cheveux d’un seul mouvement en regardant sur le côté. « T’as peut-être raison pour Haruno, je traîne un peu, mais reconnais que Liang ne me facilite pas la tâche. » Il le regarda dans les yeux au dernier mot prononcé ; l'ultime espoir avant de renoncer, comme d'habitude. Liang en rival, c’était peut-être le plus farcesque, mais il y avait quelque chose de plus insidieux qu’il redoutait : est-ce qu’Haruno accepterait de sortir avec le frère d’un mec qu’elle a vu en tenue d’Adam ? La situation que laissera Liang après son passage dans Ordinary Love changera beaucoup leur rapport. Comment aborder Haruno à l’avenir avec ces images qui traînaient sur le net et dans leurs têtes…oui, qu’importe ce que dirait Ji Hoon, Jin Seok lui en voudra pendant un moment.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN KOREA —
— I'M MADE IN KOREA —
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

     Mar 30 Mai - 11:24
Calling your gemini
Jin Seok & Ji Hoon


Ji Hoon avait compris depuis quelques mois déjà que son petit-frère n’en avait que faire de ses conseils. Il se sentait comme démuni face à un adolescent difficile. Ça l’énervait au fond de lui, de voir qu’il ne prenait pas ses responsabilités, qu’il continuait son comportement d’enfant en colère et impulsif. Ce n’était pas comme ça qu’il arriverait à quoique ce soit dans sa petite vie. C’était compliqué et assez pénible de le gérer. Il s’en fichait littéralement de tout ce qui ne le concernait pas. Ji Hoon ne comprenait pas comment on pouvait être comme ça. Il ne voulait pas le froisser, ou du moins, pas trop sérieusement. Son pauvre petit-frère. Malgré tout ça, l’ainé l’adorait, il ne fallait pas se méprendre. Il ferait tout pour lui, mais il se sentait clairement dépassé.

Depuis toujours, il soutenait Liang. Ils avaient ce lien inexplicable depuis leur naissance. Toujours collé l’un à l’autre, ils avançaient ensemble et s’aidaient quoiqu’il arrive. Ji Hoon était persuadé qu’ils avaient été créé pour se compléter. Après tout, son jumeau avait toutes les qualités que lui n’avait pas, et l’inverse était vrai aussi. Il ne pourrait pas vraiment expliquer, leur mère désespérait un peu de les voir si dépendant l’un de l’autre. Il faudrait bien qu’ils se décollent un peu un jour pour faire leurs vies avec une autre personne. L’idée lui avait semblé absurde, pourtant, il ne pouvait pas se mentir. Depuis qu’il était avec Haruto, il s’émancipait un peu. S’il avait encore besoin de voir son jumeau tous les jours et de lui parler plusieurs fois dans la journée, il parvenait désormais à vivre avec une autre personne, à faire des projets qui n’incluaient pas son frère. Avant, il n’aurait pas cru cela possible.

« Mais non, tu ne fais pas toujours tout mal et lui toujours tout bien. » Quand Liang agissait mal, il le lui disait, et inversement. Mais il était hors de question qu’il attise les rancœurs de son petit-frère. Il n’aimait pas casser du sucre sur les absents qu’il aimait. Sinon, bien sûr, il n’avait aucun problème avec ça. Se redressant en entendant un bruit, il observa Mo, bien vivant et en pleine santé, son regard se posant alors sur son frère, un sourire au coin des lèvres. On l’avait visiblement pris pour un idiot par ici. « Oh oui, je suppose que ma divine présence a miraculeusement guérit cette pauvre petite chose ! » On devrait clairement l’appeler le messie pour ses actes incroyables et ses guérisons miraculeuses.

Ji Hoon ne put s’empêcher de rire avec lui de sa bêtise. Heureusement qu’il n’aimait pas trop ce chat, sinon, il aurait pu s’inquiéter, bien qu’il avait rapidement compris en arrivant qu’il ne s’agissait que d’un prétexte. « Mais Liang ne fait rien du tout, elle avait même pas l’air à l’aise avec lui, ça devrait te rassurer. Il ne l’intéresse pas. » C’était pourtant si évident au comportement des deux, qu’ils ne se sentaient pas bien ensemble. Ji Hoon ne pourrait pas les imaginer en couple, ce serait vraiment bizarre. Haruto avait raison, même s’il aimait bien l’embêter. Ah, Haruto… Il n’en revenait pas qu’il l’avait laissé ce matin après avoir enfin pour le retrouver pour écouter son petit-frère chouiner. Bon, c’était important aussi, il le savait. « De toute façon, Liang est amoureux d’une autre fille et c’est pas du tout le même délire que Haruno. » Il avait pu l’observer un peu dans l’émission de la veille et non, il ne comprenait vraiment pas Liang. Il pouvait comprendre ce que Jin Seok aimait chez Haruno mais Asuka était définitivement trop bizarre. Il ne saura sans doute jamais.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________



I hate you
Nymphadora Tonks ☽ My heart is racing like it’s about to burst,I wanna know what’s next. My reasoning only gives me one answer, Call me crazy, I still want you. All that’s left for me is your deep scars and they’ll never fade.
 
Calling your Gemini || + Hoonie Hyung
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Omega: Speedmaster Gemini 4 série limitée.
» Bulova Accutron Gemini 7750 vous aimez?
» Pleione Orinoco "Gemini"
» Feu de vos montres à cadran bleu clair
» GEMINI CRICKET....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Wonderful Tokyo :: Minato-