Unexpected visit ft. les potes de l'enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 22 Avr - 17:36
 
Unexpected visit
Shingo & Mirai

Considérant le chaos des derniers jours – avoir retrouvé des sentiments pour Sae qu’il avait tenté d’ignorer pendant 4 ans, s’être retrouvé face à face avec Kiyoshi à l’agence, avoir eu à dire à Kyosuke qu’il ne serait pas disponible pour un moment – Mirai n’avait pas tant envie de penser à sa situation amoureuse digne d’un manga qui a été arrêter d’être publié faute d’avoir été populaire en raison de son exagération. Le moment qu’il était dans son logement dans les dortoirs, c’était catastrophique. La cuisine lui faisait penser à Sae, sa chambre à Kyosuke… et dès qu’il se regardait dans le miroir il réalisait combien il était petit comparé à son entourage et il pensait aux multiples commentaires que lui avait fait Kiyoshi et ses autres bourreaux dans son enfance.

Il ne pouvait pas rester seul, il allait encore se rendre fou. Oh, il aurait pu aller chez lui, prendre le train et surprendre le reste du clan Sanada par une visite surprise, mais Yuudai lui en voudrait sûrement d’interrompre sa session d’étude … on ne dérangera pas l’étudiant modèle. En plus, il pleuvait des cordes, donc se pointer à l’improviste chez la fratrie Kotani détrempé, ça lui disait pas. Par contre, s’il restait dans la catégorie ‘meilleurs amis’ il avait quelqu’un qui était sûrement disponible et qui ne nécessitait pas d’aller dehors. Shingo.

Pas besoin de s’inviter, ils n’étaient plus à une visite surprise près. Ça sert à quoi des amis s’ils ne veulent pas nous voir? Bon, il pourrait dire la même chose de son petit frère qui ne veut pas le voir, mais Yuudai et lui, c’est une longue histoire d’amour et de haine.  Prenant son sac à dos, prenant une veste au cas où il ferait plus frais dans l’autre dortoir, il ferma la porte de son petit appartement avec soin. Il ne pouvait plus prendre de chance, Sae avait un don pour se faufiler n’importe où et il craignait un peu ce qu’elle pourrait faire si elle avait accès à son ordinateur et qu’elle trouvait les photos de Kiyoshi qu’il avait cachées dans le sous-fichier d’un sous-fichier d’un sous-fichier d’un fichier mis à un endroit tout à fait pas rapport… il ne fallait pas sous-estimer sa belle, surtout pas lorsqu’elle s’appelait Kiritani Sae.

Ce qu’il ne fallait pas sous-estimer non plus, c’est la capacité de Mirai de décider qu’il s’invitait chez quelqu’un. Bon, Kyosuke avait abandonné et lui avait laissé la clé de son logement… et s’était retrouvé avec un petit bout d’homme endormi dans son lit. Alors si le futur acteur s’était mis dans la tête de se faire un visite à l’improviste chez son ami, la seule chose qui l’arrêterait serait l’absence de ce dernier… mais où autre pourrait-il être? Il pleuvait à boire debout, qui de sensé quitterait l’agence sans raison? Ce n’est pas comme s’ils avaient des classes encore à cette heure! Quoique… Shingo faisait ses débuts, ça signifiait plus de travail. Oh que Mirai aimerait être dans la même situation… mais il n’était pas prêt encore, selon ceux qui prenaient les décisions.

Traversant dans l’autre aile du bâtiment R, l’aspirant acteur ne put que vouloir débuter encore plus en voyant la beauté des lieux. C’était tellement plus chic que de son côté, il devait s’avouer un peu envieux. Par contre, il savait que Shingo avait mérité de faire ses débuts et il était super fier pour son ami. Ami dont la porte du dortoir était droit devant Mirai. Cognant plusieurs coups avant d’ouvrir la porte, ses yeux se dirigèrent directement vers la section salon et ses yeux tombèrent sur la télé…. hey…. Ce n’est pas un vieux drama trop romantique à l’écran?
electric bird.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 23 Avr - 19:00
 
Unexpected visit
Shingo & Mirai

Des semaines qu'il attendait ce jour. La veille, Shingo en trépignait déjà intérieurement et avait dû faire attention de ne pas se montrer trop joyeux, auquel cas il aurait paru suspect. La nuit avait été courte, il l'avait passé à lister tout ce qu'il allait pouvoir faire. Pour une fois, les autres membres ne seraient pas là. Le leader avec les deux autres membres avaient du travail et Gabriel… De lui, il s'en foutait. C'était gâcher son temps que de se donner la peine de retenir la moindre chose sur cet énergumène qui le faisait plus chier qu'autre chose. S'il pouvait se perdre et ne jamais revenir au dortoir, ça lui ferait des vacances.

Puisqu'il était de repos, le japonais attendit que tout le monde soit parti pour se réveiller. Le début de son programme, après avoir pris son petit-déjeuner, consistait à prendre soin de lui. Difficile de ne pas passer pour une femelle auprès des primates de son groupe. Quant on ne lui faisait pas de remarques, on se permettait de venir juste à côté observer le moindre de ses faits-et-gestes, ce qui avait le don de l'horripiler. Lorsqu'il sortit de la salle de bain plusieurs heures après, Shingo avait l'impression d'être de nouveau redevenu un homme. Un mec qui ne prenait pas soin de lui était la honte de leur genre selon lui.

Le repas du midi fut aussi vite englouti que son petit-déjeuner. Par mesure de sécurité, il sortit dans le couloir afin d'être certain que personne ne traînait dans le coin, Shingo claqua la porte d'entrée derrière lui et se dirigea droit vers le canapé. Avec la télécommande, il alluma la télévision dont il baissa le son le temps qu'il sorte le DVD qu'il comptait regarder. En temps normal, il parvenait toujours à trouver un petit moment pour visonner un épisode ni vu ni connu. Mais depuis qu'ils avaient débuté, pas vraiment moyen d'être tranquille… En prévision, il avait posé à côté de lui une boite de mouchoirs. Un oreiller entre les bras, une couverture sur les genoux, quelques snacks sur la table basse, et il lança un  épisode.

Bien entendu, le bruit de la personne qui frappait contre la porte fut couvert par le son. Shin était tellement à fond dans son drama, plus occupé à ne pas vouloir manquer la moindre seconde ou le moindre geste, alors qu'il avait des larmes qui perlaient sur ses joues tellement c'était un moment émouvant. Mais, une désagréable impression parvint jusqu'à lui. Comme si… On était en train de le regarder. Il tourna la tête juste histoire d'être certain qu'il rêvait , mais constater la présence de Mirai le fit lâcher un cri bien audible, pas forcément très viril. La surprise passée, il se reprit. « Putain de bordel de merde, Mirai, mais qu'est-ce que tu fous ici ??!!!! » Jura-t-il car il était, et ça son ami le savait, un vrai charretier quand il s'y mettait. Attrapant la télécommande, il se  pressa de couper, se disant qu'il devrait revenir en arrière parce que la surprise lui avait fait rater des secondes. Mais plus tard. Tentant de s'essuyer les joues le plus rapidement possible, au cas où Mirai n'aurait pas vu ça. Excepté qu'il n'y croyait pas trop.
electric bird.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 29 Avr - 0:06
 
Unexpected visit
Shingo & Mirai

Qu’on se le dise, Mirai est bien la dernière personne qui va juger qui que ce soit. Lui-même a suffisamment subi le jugement des autres dans sa vie sans avoir à servir cette soupe réchauffée à d’autres. Des niaiseries du genre « Mirai c’est un nom de fille »  - oui Matsuda Kiyoshi nous te regardons tous – ou encore « Cette activité-là ce n’est pas viril » il s’en contrefichait. Premièrement, Mirai c’est unisexe, il n’est pas le premier homme à en être affublé et il faisait partie des rares membres de la société japonaise actuelle à porter un second prénom, et il s’avère que ce prénom-là c’est Yukishige, pas mal plus masculin comme nom. – Sa mère vous dira que c’est en honneur des frères samurais Sanada Nobuyuki et Nobushige qui ont vécu à l’ère Sengoku donc oui c’est masculin…. Jusqu’à ce qu’elle l’appelle Yuki-chan. Bordel Maman Sanada, décidez-vous! Bref, tout cela pour dire qu’il en avait un peu marre de ce qui n’était pas correct de faire pour un homme ou pas, et que ses rares jugements, il les gardait pour lui. Alors de voir que son ami écoutait un drama romantique, ça ne lui faisait ni chaud ni froid.  À entendre l’autre se mettre à jurer de toutes les façons possibles… et bien il n’y avait que Mirai que ça ne dérangeait pas.

« J’ai cogné. » Se justifia-t-il instantanément en voyant à quel point sa présence semblait chambouler la personne de qui il était le plus proche à l’agence après sa meilleure amie. « Je ne tolère pas d’être seul dans mon dortoir dernièrement… »

Maiko était occupée comme pas possible avec Hanabi, Yuudai était occupé avec l’école, il n’était pas capable de regarder Kyosuke en face, Kiyoshi était de retour et il y avait cette situation qui dégénérait avec Sae sans être claire. Non seulement le laisser seul signifiait qu’il pouvait aisément broyer du noir et se mener aux larmes tout seul, mais en plus il n’avait pas accès à la majorité de ses ressources habituelles pour ne pas être pire que le Titanic qui vient de frapper l’iceberg… tout le monde quittait le bateau dernièrement, et il n’avait même pas commencé à couler encore. Dans ce cas-là, autant se rendre à bon port par soi-même, tant pis pour l’équipage s’ils avaient donné leur démission.

« Mais je peux te retourner la question. Qu’est-ce que tu fous à avoir l’air d’un cerf pris devant les phares d’une voiture? T’as honte de ce que tu regardes ou quoi?? » Il haussa un sourcil, peu impressionné. « Ma virilité a pris le chemin du cimetière il y a un moment, mais pour quelqu’un qui tient à la sienne autant que toi je ne me serais jamais attendu à te voir écouter un truc pareil. »

En tant que futur acteur, ce n’était pas Mirai qui allait se mettre à rire d’un drama. Il avait fait pire en classe… Maiko doit encore avoir cette photo de lui en robe avec toute sa chevelure remontée sur le haut de la tête avec des extensions… Ce qui était un peu plus drôle par contre, c’était la scène devant lui.

«…et encore moins de te voir pleurer devant. Je pensais que tu fuirais ce genre comme la peste. »

Oh, détrompez-vous, il ne juge pas! Par contre si Shingo voulait se faire convaincant à ne pas faire dans l’androgynéité, ce n’était certainement pas une affection pour les drama à l’eau de rose qu’il allait réussir à vendre sa salade… surtout pas auprès du reste de son groupe. Bon, il fallait dire qu’il semblait avoir pris la peine de se cacher. Une chance que ce n’était que Mirai qui l’avait surpris!
electric bird.
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Dim 30 Avr - 17:44
 
Unexpected visit
Shingo & Mirai

Il avait cogné ? Shingo n'avait pourtant absolument rien entendu. Certes, ça pouvait arriver que son ami débarque à l'improviste, mais la majorité du temps, il frappait car il n'était pas le seul à vivre dans ce dortoir. Maudit son de son drama qui l'avait empêché d'entendre ça. Maintenant, il allait devoir faire face à de la moquerie, il le pressentait déjà… Entendre Mira déclarer qu'il ne voulait pas rester seul dans le sien, rien de bien étonnant au vu de sa situation merdique du moment. Ils faisaient réellement la paire, bien que le plus petit était pire que lui ces temps-ci. Cela le fit soupirer et tapoter la place à coté de lui.

La suite, par contre, le fit tout d'abord hausser un sourcil. Honte de se qu'il regardait, oui. C'était pas réellement l'image que l'on se représente d'un mâle charismatique. Il faut bien aussi dire qu'à force qu'on se fiche de lui enfant sur le sujet, ça l'avait vite refroidi. Le conditionnement de son éducation avait fini d'achever le travail. Désormais, c'était dans le plus grand secret qu'il s'adonnait à son petit péché qui n'en était pas réellement un. Et voilà, qu'est-ce qu'il disait… Mirai commence à le railler. Quelqu'un comme lui, hein ? Tss, ses sourcils prirent une autre forme pour se froncer légèrement. « Quelqu'un comme moi tu dis ? Tu ferais mieux de faire attention à tes paroles si tu ne veux pas apprendre à voler sans parachute par la fenêtre ici présente. » Son côté sanguin s'était fait une joie de sortir, bien que sa voix était plus désapprobatrice qu'agressive.

Et allez, Mirai en rajoutait encore plus. Il l'avait vu pleurer, merveilleux. « C'est ce qu'on appelle l'émotion espèce d'acteur à la manque. » Il enchaîna, piqué dans sa fierté. « A croire que tu ne me connais pas aussi bien que ça si c'est si improbable que je puisse regarder ce genre de dramas. Tu es aussi prié de ne pas l'insulter, cette série est géniale, elle a reçu des prix aux cérémonies de fin d'années. » Précisa-t-il. Shingo ne comptait pas se laisser démonter. Il en avait vu d'autres, et Mirai savait que malgré le ton de sa voix, il ne lui était pas hostile. Par contre, pour l'histoire de le jeter par la fenêtre s'il continuait à en rajouter, il ne pouvait pas garantir que ça n'arriverait pas. Le japonais pouvait être une crème la majorité du temps, mais il y avait des sujets comme celui-ci qu'il valait mieux ne pas aborder devant lui.

Ses bras se croisèrent sur son torse et une lueur de défi apparut dans ses prunelles sombres. « Mais bon, puisque tu n'as rien d'autre de mieux à faire de toute manière, pourquoi tu ne regardes pas avec moi ? » Oui, il le défiait ouvertement parce qu'il était sûr que cette série ne le laisserait pas de marbre, contrairement aux préjugés que Mirai semblait avoir sur le genre. Shingo ne regardait pas tout et n'importe quoi non plus, il était sélectif dans ses choix. Il ne fallait pas que ce soit trop niais non plus, qu'il y ait du rebondissement et surtout que ce ne soit pas cousu de fil blanc. L'histoire, le jeu des acteurs, difficile de ne pas s'identifier à eux, d'une manière ou d'une autre. Puis un jour, il lui souhaitait, il espérait bien regarder les dramas dans lesquels son ami jouerait.
electric bird.
 
Unexpected visit ft. les potes de l'enfer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Une invention d'enfer ^^
» Destination enfer...
» Les nouveaux "potes" ( Chat et Furet )
» Une nounou d'enfer !!
» L'enfer des Galgos en Espagne, pays de l'UE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Wonderful Tokyo :: Eita Entertainment :: Bâtiment R :: Dortoirs idoles-