Do you have a last wish? ft. Cha La la

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Sam 15 Juil - 15:02
Do you have a last wish?
YURINA & LA LA


Lorsqu’on lui avait annoncé qu’elle ferait partie du nouveau groupe lancé par l’Agence, Yurina n’avait pu s’empêcher de ressentir une pointe d’angoisse la traverser. Cette nouvelle avancée dans sa carrière – bien que méritée, elle avait réellement bossée très dur depuis les trois dernières années, depuis que son père lui avait acheté une place convoitée à Eita – ferait certainement resurgir à la surface ses plus honteux secrets. À commencer par sa réelle admission … et probablement aux éléments plus plastiques de sa personne, oui, elle serait exposée, scrutée… Avait-elle vraiment besoin de gloire à ce point-là? Parce que déjà, les ragots de couloirs, les jugements hâtifs par ses pairs, elle avait du mal à les encaisser… alors tout le Japon? Heureusement pour elle, cette panique avait rapidement été contrôlée lorsqu’il fut annoncée que Cha La La ferait également parti du groupe. C’était comme une bouée, une allier dans cette nouvelle aventure et franchement, elle s’était réjouie. Elle avait même puisé dans ses maigres ressources d’altruisme pour être franchement ravie et fière que son amie se mérite le titre de Leader. Ce qui n’était pas si peu dire! D’ordinaire, elle aurait eu envie de bousculer quiconque lui volait l’avant-scène… mais cette chinoise l’avait si souvent défendu qu’elle en avait été incapable, de la jalouser.

Et qui dit grand accomplissements – pas encore publique certes – dit grande célébration. Pour la peine, notre peste avait donné rendez-vous à son amie en début de soirée, à l’entrée de l’Agence, et le plan de match était constitué d’un bon repas arrosé sur le bras de papa Daimon et qui sait, de quelques folies. Elles méritaient bien de s’amuser un peu… non? Le problème avait cette stratégie était qu’à 19 :43, soit plus de quarante minutes après l’heure de rencontre, son amie manquait toujours à l’appel. Sans compter qu’elle n’avait pas répond aux huit coups de fil et aux nombreux textos envoyés par notre peste. Yurina était du genre à demeurer calmer et posée en toutes circonstances, à ne surtout pas laisser voir quelque chose la stressait. Jamais. Mais là, maintenant, pour la peine, elle pouvait sentir la pointe de peur qui tordre l’estomac. Et s’il était arrivé quelque chose à La La? Plus elle y pensait et plus son amie avait eu des comportements étranges au cours des derniers mois, rien de majeurs, mais juste… des sauts d’humeur, des réactions impromptues… Et si elle était souffrante?

Devrait-elle contacter la police? Alors que les pensées de bousculaient dans sa tête, elle pris sur elle de faire un tour des lieux, de visiter les salles de cours et d’entrainement de l’Agence, de passer au peigne fin le bâtiment et, si elle ne trouvait pas l’absente, alors elle devrait sévir. Autant elle avait envie de la retrouver, autant elle devait songer à ce que son père aurait comme réaction si elle était impliquée de près ou de loin dans une disparition suspecte. Encore plus si la personne manquante était en tout point le genre d’amie qu’il aurait refusé qu’elle aille. Ok. Son cœur battait à tout rompre alors qu’elle se mit à explorer les couloirs déserts. Pas de La La. L’angoisse montait d’un cran, toujours. Puis, elle s’arrêta finalement devant un des studios. La lumière y était allumée… étrange pour cet heure. Sans vraiment se poser de question, et n’écoutant que sa curiosité, Yurina avait poussé la porte et pénétré dans la pièce. « Oh. » ….pour y trouver son amie. D’abord surprise, c’est une expression d’irritation qui passa sur ses traits : si elle allait bien, pourquoi diable lui avait-elle fait faux bond? « T’aurais pu me le dire que tu n’allais pas venir! Je t’attendais comme une idiote moi… » contrôler son irritation… elle avait du mal avec ça. Elle avait fait un pas de plus, juste assez pour entendre la porte se refermer derrière elle… Une porte super… qui venait de se verrouiller de l’intérieur, les coinçant toutes les deux entre quatre murs.  Génial.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
— I'M MADE IN CHINA —
— I'M MADE IN CHINA —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 21 Juil - 19:51


❝Do you have a last wish ? ❞
Yurina & La La


Le Japon, cet endroit qui était une sorte de refuge pour la belle chinoise, un endroit qu'elle appréciait. Depuis qu'elle y résidait beaucoup de choses avaient changé pour elle. Elle allait enfin pouvoir prendre son envole, sortir de sa cage doré et profiter pleinement de sa liberté. Elle avait trouvé un échappatoire dans le domaine de la musique et elle s'y plaisait peut être même un peu trop. Elle tentait par tout les moyens d'arriver à un bon niveau ou du moins un niveau qui la ferait ce démarquer des autres trainee. Et il fallait croire que ses efforts avaient fini par payer, elle ce retrouvait déjà embarquer dans un projet plutôt avantageux, l'agence lui faisait suffisamment confiance pour lui donner une place dans le prochain groupe qu'il préparait et en prime elle venait d'ailleurs d'obtenir le merveilleux poste de Leader. Un rôle qui lui collait parfaitement à la peau, elle qui avait eu le temps de grandir très vite à cause de sa situation familiale, elle avait du aidé sa mère et oublier sa jeunesse pendant un temps. Alors devoir veiller sur des jeunes filles de son âge ça devait ne pas être un trop gros problème. Enfin quand dans sa tête tout n'était pas en vrac. Quand elle ce décidait à rester zen et quand ses émotions ne prenaient pas le dessus. La La savait bien qu'elle avait un truc qui clochait mais la plupart du temps elle ce faisait une raison et elle pensait que c'était justement parce qu'elle était chinoise qu'elle réagissait de façon opposée. Non, La La n'allait pas bien et d'ailleurs personne n'avait vraiment remarqué son caractère changeant. Passé du chaud au froid, du sourire à la rage en si peu de temps. D'être calme et finir par déclencher une bataille d'oreiller en plein milieu de la nuit. Tout ces petits détailles laissait penser que La La était juste une fille spontanée qui avait un caractère haut en couleur. Les filles l'aimaient bien, du moins de son point de vue elle n'avait pas de gros soucis avec les futurs membres de SUPER☆NOVA enfin peut être quelques légères tensions avec une membre en particulier mais elle ne voulait pas ce prendre la tête pour l'instant. Elle attendait que la tempête passe.. Après tout elle avait une alliée dans son groupe qui avait désormais une place dans son petit coeur.

Cette alliée en question elle devait la retrouver d'ailleurs autour d'un bon repas, elle savait que son amie voulait mettre les petits plats dans les grands pour fêter l'occasion de toute façon La La n'avait pas son mot à dire, elle devait tout simplement venir elle n'avait pas le choix. Mais pour l'heure cette dernière avait décidé de s'entraîner, la danse elle aimait bien ça mais ce n'était pas sa spécialisation première, la danse c'était son mouton noir. Elle prenait pourtant beaucoup de temps à essayer de dompter le rythme de la musique, de synchroniser son corps avec la mélodie. C'était un échec. Elle était isolée dans cette salle de l'agence, plus le temps passait plus les gens partait, elle ce retrouvait bientôt seule et la nuit commençait à pointer le bout de son nez. Avant qu'elle ne puisse vraiment comprendre la situation La La ne c'était pas rendu compte qu'elle c'était enfermée dans la salle. C'est en voulant aller ce changer aux vestiaires que les ennuies commençaient. La porte était coincée, verrouillée, elle avait beau la poussée, la tirée rien ne ce passait elle restait bloquée.. La galère, elle n'avait même pas son téléphone sur elle pour prévenir son amie qu'elle serait en retard et surtout la raison la plus urgente c'était qu'elle était coincée. La La commençait très légèrement à paniquée. Ne sachant pas quoi faire elle ce mit à faire les cent pas dans la salle. Le stresse la rongeait de plus en plus, elle sentait son coeur battre très fort dans sa poitrine, elle s'imaginait même que personne ne la chercherait, que personne ne s'inquiétait pour elle, elle pensait même qu'elle pourrait mourir ici. Qu'elle meurt de fatigue ou de soif.. Elle était seule dans l'agence, il ne restait plus qu'elle. Pourquoi elle n'avait pas écouté quand on lui avait proposé de faire un double des clés de la salle d'entrainement? Pourquoi avait t'elle été têtue.. La La ne pouvait s'en vouloir qu'à elle même... Elle respirait fortement, s'écroulant sur le sol avec une rapidité déconcertante c'est alors que Josh faisait son apparition.

Josh était présent pour calmer La La, Josh était un protecteur, une sorte de solution. Contrairement à La La ce dernier ce dirigeait vers la porte d'un pas décidé donnant des grands coup de pied. Pas de peine le matériel ça ce répare, il fallait que La La sorte d'ici et vite. Mais même la force de Josh n'aidait pas vraiment dans cette situation alors cet imbécile eu l'idée de ce mettre à fouiller la pièce, peut être que quelqu'un laissait un double. Ce n'était pas la première fois que cette situation ce produisait à Eita, visiblement plusieurs trainee étaient déjà restés enfermer ici, mais à l'inverse de La La eux ils avaient de la logique, un cerveau, ils avaient trouvés le moyen de sortir quitte à péter la porte. Depuis des bruits de couloir racontait que les autres avaient laissé une clé au cas où la situation ce reproduisait. Josh s'activait, plus vite il sortait d'ici plus vite il pourrait profiter de ce moment que lui offrait La La inconsciemment. Mangé dans un bon restaurant lui aussi ça lui faisait envie, surtout que contrairement à La La ses sorties étaient restreintes il ne pouvait pas émerger quand il le voulait, si seulement il le pouvait. Un bruit de pas viens le perturbé, quelqu'un était là. Il était accroupi parterre cherchant quelques chose près des bancs. Tournant la tête quand la personne qui passait par la entrait dans salle. Il n'avait même pas eu le temps de lui dire de faire attention à la porte que cette dernière lâchait celle-ci avec tellement de facilité que tout était perdu d'avance. Il ce mit alors à grogner. " LA PORTE !!!" Mais il était trop tard... Super. Il soupirait en ce redressant frottant le derrière de son crâne en plissant les yeux. Il marchait en direction de cette demoiselle qu'il connaissait, c'était une amie de La La. " Je pouvais pas te prévenir mon téléphone est rester dans le vestiaire et comme tu vois avant que tu n'arrive j'étais comment dire... coincé." Il ce mit à sourire de toutes ses dents avant de tapoter de façon un peu brusque l'épaule de la demoiselle. " J'comptais venir tu sais, pourquoi tu doute autant de moi honey tu as crue que j'étais ce genre de fille." Ce genre de fille, Josh eu un frissons, il n'était pas vraiment bon pour jouer la carte de la fille fragile ou encore tenter de faire semblant d'être La La mais peut importe il n'aurait peut être pas besoin de le faire plus longtemps. " Va falloir sortir d'ici, tu as ton téléphone ?"



© Pando
— I'M MADE IN JAPAN —
— I'M MADE IN JAPAN —
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

     Ven 21 Juil - 21:40
Do you have a last wish?
YURINA & LA LA


Dans le cœur de notre bridée, il n’y avait qu’une chinoise, une seule, et elle avait un accès VIP à son affection et aux minimes parties d’elle-même presque agréables. Cette personne, c’était La La, si leur rencontre n’avait pas été aisée, même plutôt indifférente, elle s’était liée d’une véritable amitié avec la jeune chanteuse à compter du moment où elle avait pris sa défense. Dans son monde doré, notre demoiselle n’avait jamais eu la chance d’avoir une amie, une vraie, une qu’elle pouvait choisir elle-même et qui aurait une loyauté à son égard autre que la fortune familiale. C’était un exploit. C’était nouveau… et elle n’haïssait pas ça… D’ordinaire, se voir chiper le rôle de Leader l’aurait rendue folle de jalousie et d’amertume, et pourtant, quand elle avait appris que ce prestigieux titre revenait à son amie… c’est un sourire qui avait étiré ses lèvres. Elle était foncièrement heureuse, réjouie et avait même proposé de fêter la chose en grand! Un tel honneur méritait d’être récompenser et, plus important encore, toutes le deux, tous leurs efforts, toutes leurs pratiques, ça portait enfin fruit, elles allaient faire leurs débuts!

Enfin… ça c’était si son aie daignait donner signe de vie. Le silence radio avait non seulement usé la batterie de son téléphone, mais ses nerfs étaient à vif lorsqu’elle pénétra dans la salle danse sans réfléchir, sans tenir la porte… Porte qui s’était refermée sous l’air totalement paniqué de son amie. Baignant dans l’incompréhension, Yurina avait pivoté, posé une main sur la poignée… et constater que non, elle ne bougeait pas. Merde! « Je vois ça… » son regard s’était posé sur la porte, maudite porte qui l’empêchait de fêter leurs accomplissements et elle avait foudroyé le morceau de bois avec hargne. Comme si ça allait arranger quelque chose. D’un ton tout à fait blasé, elle avait eu un regain d’attitude princière en soupirant un : « Aux dons qu’on fait à cette école! La moindre des choses serait des portes qui ouvrent! » elle avait finalement relâché la poignée et avait pivoté vers son amie, un sourire apparaissant instantanément sur ses lèvres alors qu’elle observait son visage.

Oui. La La était une de ses personnes préférées au monde. « Oui. Je me doutais bien. C’est pour ça que je m’inquiétais du silence radio… Tu m’as volé des années de vie avec ce stress. Tsss …. Sinon, tout va bien? Ça fait longtemps que tu es là?   » … Par moment, elle la trouvait étrange, mais n’ayant jamais connu personne hors du champ prisé des gens triés sur le volet par ses parents, elle se disait que c’était normal…. Ou alors que son amie était malade mais si tel était le cas, que pouvait-elle y faire? Elle avait froncé les sourcils, en la dévisageant, franchement… pourquoi semblait-elle si embêtée à utiliser le mot fille? Bizarre. Elle ne s’expliquait pas ses comportements… Mais ce n’était certainement pas le temps de lui en parler maintenant, dans cette pièce. À la question de son amie, elle avait figée un instant. Son téléphone…

« Oh euh… oui attends.   » Une question anodine, certes, mais il fallait voir plus loin que l’urgence du moment. Son téléphone contenait deux éléments incriminants : d’abord, des échanges de texte entre elle et son nouveau fiancé, une nouvelle pas encore officialisée. Et pire, bien pire. Il y avait ces échanges loin d’être innocents avec un homme qui avait la fâcheuse manie d’être … son manager – et accessoirement celui de SUPERNOVA. Si le premier secret pouvait être avoué, le second… hors de question. Et pourtant, elle avait attrapé l’appareil, prête à offrir de tenter une communication… pour constater qu’il avait rendu l’âme. Pas surprenant, avec toutes ses tentatives de communiquer avec son ami. « … Ou pas? Il est mort. » en signe de preuve, elle l’avait agité devant son amie en soupirant. Yurina avait ensuite passé une main dans ses cheveux en soupirant. « Tu as trouvé une autre sortie?   » La bonne chose avec elle, c’est qu’elle était patiente dans la vie, résignée en général, alors attendre qu’on leur ouvre ne la terrorisait pas… pas vraiment. Elle avait parcouru la salle des yeux et avait finalement haussé les épaules. « J’imagine que non. C’est une bonne chose que j’ai planqué l’alcool dans mon sac à main…   » … elle avait prévu en glisser discrètement dans leurs verres au restaurant, un classique qu’elle avait appris de son Yuya. « … Et si on célébrait en attendant? Leader ~   »

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
 
Do you have a last wish? ft. Cha La la
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
E. Entertainment :: Wonderful Tokyo :: Eita Entertainment :: Bâtiment W :: Studio d'enregistrement-